15.11.2016, 16:32

Solidar à Zurich: une Barbie vivante dénonce les conditions de travail dans les usines de jouets en Chine

chargement
Une Barbie vivante est apparue ce mardi matin dans un emballage géant sur la Paradeplatz, à Zurich. Elle a dénoncé les conditions de travail dans les usines de jouets chinoises.

protestation Mardi à Zurich, Solidar Suisse a dénoncé, avec l'aide d'une Barbie vivante, les conditions de travail inhumaines dans certaines usines de jouets chinoises.

A l'approche de Noël et de la distribution des cadeaux, Solidar Suisse proteste contre les conditions de travail dans les usines de jouets en Chine. L'organisation a mené une action mardi matin sur la Bahnhofstrasse à Zurich.

Une Barbie vivante a fait son apparition dans un emballage en carton géant sur la Paradeplatz, a indiqué Solidar dans un communiqué. L'action a également été menée sur le site du magasin de vente en ligne Amazon. L'opération avait pour objectif de dénoncer les conditions de travail dans les usines de jouets chinoises.

 

 

Plus de la moitié des jouets qui se retrouvent sous les sapins de Noël en Suisse, dont la célèbre poupée, proviennent de Chine, écrit Solidar. Les ouvriers chinois travaillent onze heures par jour, six à sept jours par semaine pour de bas salaires. Leur Santé est souvent mise en danger au contact de substances toxiques et cancérigènes.

Pétition

En collaboration avec China Labor Watch, Solidar a lancé la pétition "Fair Toys" qui demande au grand groupe américain Mattel, fabricant de Barbie, d'assumer ses responsabilités et de garantir des conditions de travail décentes. Le texte s'adresse aussi aux distributeurs et aux grands magasins de vente en ligne comme Amazon ou Galaxus.

La pétition, qui sera remise le 15 décembre au siège européen de Mattel à Amsterdam, demande la suppression des semaines de 80 heures de travail, un salaire permettant de vivre et des conditions de travail sûres. Elle réclame aussi plus de transparence pour les consommateurs.

En augmentant de 0,05% le prix de vente des jouets ou de deux centimes le prix d'une Barbie, les salaires des employés pourraient être doublés, estiment Solidar et China Labour Watch.

Solidar Suisse est l'ex-Œuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO), créée en 1936 au moment de la Guerre civile d'Espagne par l'Union syndicale suisse et le Parti socialiste suisse. L'OSEO a changé de nom en 2011 pour devenir Solidar.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

santéLe Chili bannit le Kinder Surprise et les jouets des Happy mealLe Chili bannit le Kinder Surprise et les jouets des Happy meal

Sion: coffres à jouets cambriolés à l'OSEO de SionSion: coffres à jouets cambriolés à l'OSEO de Sion

ÎlotCadeaux de Noël: les jouets coûtent 15% plus cher en Suisse qu'en FranceCadeaux de Noël: les jouets coûtent 15% plus cher en Suisse qu'en France

SolidaritéUn concours destiné aux jeunes pour fêter les 80 ans de l'OSEOUn concours destiné aux jeunes pour fêter les 80 ans de l'OSEO

Top