05.08.2011, 05:03

Acide botulique et coupe de champagneUn concept qui divise la profession

Sponsorisé
chargement

GENEVE Une soirée botox a été organisée la semaine dernière dans un grand hôtel genevois. Si l'événement a soulevé une vive polémique, la participation s'est montrée frileuse.

"Moi, ce que j'aime, c'est voir les gens s'amuser", s'enthousiasme Tatiana Knoll, organisatrice de l'événement pour l'entreprise Camberwell Events and Management. "Si la soirée s'appelle Botox Party, c'est effectivement qu'elle offre la particularité de pouvoir se faire injecter de l'acide botulique durant son déroulement, mais ça n'en est qu'un élément", insiste-t-elle. En effet, tout est fait pour que la thématique de la soirée reste au second plan.

Après avoir passé les deux molosses de la...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top