05.02.2020, 17:18

Abbé accusé d’abus sexuel à Fribourg: la police vaudoise informée

chargement
Pour mémoire, l'abbé de Peseux accuse son homologue de l'avoir harcelé sexuellement entre 2008 et 2011, à Vevey (VD).

Eglise La police cantonale vaudoise a reçu des informations concernant les accusations d’abus sexuels qu’aurait perpétré l’abbé de la cathédrale de Fribourg. Les faits se seraient déroulés dans les années 1990 à Torgnon, en Valais.

Le diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg a transmis lundi à la police cantonale vaudoise des informations concernant des accusations d’abus sexuels impliquant le curé de la cathédrale de Fribourg Paul Frochaux. Selon la victime présumée, un homme de 39 ans aujourd’hui, les faits se sont produits en 1998 à Torgon (VS) alors qu’il avait 17 ans.

A lire aussi : Harcèlement sexuel: abbé de Fribourg écarté de son ministère

Ce nouvel épisode impliquant le curé intervient alors que l’émission de la télévision alémanique Rundschau a diffusé mercredi soir le témoignage de la victime présumée. L’homme affirme dans un article du Tages Anzeiger publié mercredi que l’abbé «a abusé de mon intimité et de ma confiance». «J’avais l’impression d’avoir été violé», ajoute-t-il.

Il a abusé de mon intimité et de ma confiance
La victime présumée

Le quotidien zurichois précise que cette affaire était connue par l’évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg Charles Morerod en 2011. La commission des victimes de Suisse occidentale lui aurait remis un dossier à ce sujet.

Charles Morerod réfute

Interrogé par la RTS dans l’émission Forum, Charles Morerod nie catégoriquement. «Je ne sais pas de quoi on parle quand on dit que j’ai été mis au courant en 2011 (soit avant la nomination de Paul Frochaux à la cathédrale de Fribourg en 2012, ndlr). Nous avons encore bien regardé tous les dossiers qui m’ont été transmis. Il n’y a pas de dossier concernant l’abbé Frochaux».

Je ne sais pas de quoi on parle quand on dit que j’ai été mis au courant en 2011.
Charles Morerod, évêque du diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg

«La première fois que j’ai entendu que quelque chose s’était passé, c’est l’abbé Frochaud qui m’a dit en 2016 qu’il a eu une fois une affaire avec un homme adulte». L’évêque se défend absolument d’avoir été au courant du fait que l’homme en question était mineur.

Procès-verbal

Concernant le nouvel épisode révélé par le Tages-Anzeiger, il existe un procès-verbal sur une rencontre entre la victime, l’abbé Frochaux et la hiérarchie ecclésiastique, a poursuivi Charles Morerod. Mais ce rapport n’est pas explicite et ne mentionne pas les noms. Il reste «flou», selon l’évêque.

«Ce serait faux de cacher une chose pareille», poursuit Charles Morerod, qui explique que si cette affaire en est restée là, c’est parce qu’il pensait qu’elle avait été réglée à l’amiable après la confrontation entre Paul Frochaux et le plaignant. Au cours de cette rencontre, Paul Frochaux a demandé pardon à la victime, détaille encore l’évêque, qui reconnaît «qu’il doit y avoir une raison» à ces excuses.

Il confirme avoir été contacté par un journaliste du Tages Anzeiger fin décembre dernier. «J’étais tellement confiant que je me suis dit: autant laisser le journal faire son enquête».

Mise à l’écart

Après avoir pris connaissance de ces nouveaux éléments, le diocèse a décidé de les transmettre à la police cantonale vaudoise, a déclaré à Keystone-ATS la responsable diocésaine de la communication. De son côté, la police cantonale vaudoise indique mercredi vérifier la véracité des faits qui lui ont été rapportés.

Mardi, M. Morerod a décidé d’écarter de son ministère l’abbé qui fait l’objet des accusations, le temps de l’enquête et jusqu’à l’établissement des faits. L’évêché a justifié cette mise à l’écart par une accusation qui demande à être éclaircie.

Déjà en décembre dernier

Le diocèse avait également transmis des informations de la police cantonale vaudoise en décembre après que la presse a révélé que ce même abbé était accusé d’avoir harcelé sexuellement un curé à Vevey (VD) entre 2008-2011. Aucune enquête n’avait été ouverte.

M. Morerod a chargé en décembre un avocat de mener une enquête laïque pour faire toute la lumière sur cette affaire. L’enquête sera élargie et s’intéressera aux révélations de l’émission Rundschau.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

egliseHarcèlement sexuel: abbé de Fribourg écarté de son ministèreHarcèlement sexuel: abbé de Fribourg écarté de son ministère

EnquêteUn prêtre romand accusé de harcèlement sexuel par un autre homme d’EgliseUn prêtre romand accusé de harcèlement sexuel par un autre homme d’Eglise

cinémaHarcèlement sexuel: à Bollywood, les accusés de #MeToo font carrière, les victimes pasHarcèlement sexuel: à Bollywood, les accusés de #MeToo font carrière, les victimes pas

Top