10.02.2019, 13:10

Ski-handicap: Théo Gmür remporte un troisième succès à Veysonnaz

chargement
Théo Gmür a relégué très loin ses adversaires en géant.

coupe du monde Le Nendard s’est imposé avec 1''84 d’avance sur Arthur Bauchet. Il s’agit de sa troisième victoire à Veysonnaz.

Et de trois! Théo Gmür est revenu à la hauteur d’Arthur Bauchet en remportant le troisième géant de Veysonnaz, dimanche, sa deuxième victoire dans la discipline. Et son troisième succès durant cette semaine sur la piste de l’Ours.

Le Nendard a véritablement fait la différence par rapport à la concurrence dans sa discipline de prédilection. Il a devancé Arthur Bauchet de 1’’84 au terme d’un deuxième tracé parfait, sans la moindre erreur. Au contraire du Français qui a été freiné à deux reprises. «Ce n’était pas si propre mais l’écart est bien là», relève-t-il. «C’est bon de gagner. La semaine prochaine, j’aurai une session d’examens. Ensuite, je vais pouvoir récupérer quelque peu. Je me réjouis de passer un peu de temps avec ma famille.»

Déjà en tête le matin

Au temps intermédiaire, Théo Gmür ne possédait que 12 centièmes de marge, preuve qu’il a fini très fort. Comme en première manche, il n’avait d’ailleurs que le troisième meilleur chrono après la première partie. Troisième, Markus Salcher est relégué à 2’’12. Thomas Pfyl échoue à la quatrième à 5’’76.

Théo Gmür était déjà en tête au terme de la première manche. Il avait alors 39 centièmes d’avance sur Arthur Bauchet.

La même faute pour les deux

La veille, Théo Gmür s’était imposé lors du deuxième géant avec 15 centièmes d’avance, seulement, sur Arthur Bauchet. Son matelas était pourtant conséquent après la première manche: 53 centièmes. Mais les deux skieurs ont commis la même et grossière faute à mi-parcours. Après une faute sur l’intérieur, le Nendard s’était retrouvé couché sur la neige, quasiment arrêté. Il avait dû relancer et retrouver de la vitesse. Pour une fois, c’est d’ailleurs un autre skieur – Markus Salcher – qui avait réalisé le meilleur temps lors de cette manche. «J’ai commis deux grosses fautes», admet-il. «Mais je prends quand même volontiers ce succès. Je n’ai pas si bien skié. C’était bon sur la première partie. Après mon erreur, j’ai dû pousser très fort pour retrouver du rythme.»

Trois victoires chacun

Les deux skieurs se sont donc partagé les six courses à Veysonnaz. L’un et l’autre ont remporté trois victoires. Théo Gmür s’est imposé deux fois en géant et une fois en super-G. Sinon, il a toujours terminé à la deuxième place, derrière l’inévitable Arthur Bauchet qui présente un bilan similaire. 

Théo Gmür peut donc s’estimer content de sa – longue – semaine sur la piste de l’Ours. 

A lire aussi : Ski-handicap: Théo Gmür est en tête de la première manche du géant de Veysonnaz


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top