12.01.2020, 18:00

Matteo Joris, entraîneur en chef des slalomeurs suisses: «Daniel a fait un grand pas mental»

chargement
Matteo Joris, un entraîneur heureux.

Entraîneur Matteo Joris, l’entraîneur e chef des slalomeurs suisses, revient sur la performance de son protégé Daniel Yule. Il évoque aussi l’équipe de Suisse.

Matteo Joris, quel ski d’attaque présenté par Daniel Yule et l’ensemble des Suisses aujourd’hui….

C’était la consigne. Le public d’Adelboden veut voir des guerriers. Daniel et toute l’équipe nous ont écouté. Tous ont affiché une attitude de guerriers. Je crois qu’on ne peut pas dire le contraire quand vous placez quatre de vos skieurs dans les cinq plus rapides au terme de la première manche. Pour moi, coach, et pour tout le staff, c’est une énorme satisfaction de les avoir vus attaquer à ce point.  

En véritable patron dans cette équipe, il y a Daniel Yule. Quel a été le déclic chez lui ?

Daniel a fait un grand pas mental. Il est aujourd’hui très fort à ce niveau. On a aussi énormément travaillé sur le matériel. Beaucoup d’éléments lui ont servi pour atteindre son niveau actuel. Mais ce n’est pas fini. On a encore énormément de travail devant nous. 

Il y a une progression très linéaire chez lui depuis quelques saisons…

Sa carrière est effectivement ainsi faite. Il est toujours monté en puissance. D’abord, il a skié entre la 20e et la 30e place. Ensuite entre la 10e et la 20e. Puis pour les places dans le top 10. L’an dernier, on l’a régulièrement retrouvé entre la première et la cinquième place. Il ski désormais pour régulièrement prendre place sur le podium. 

Outre Daniel, d’autres Suisses dont Ramon Zenhaüsern et Loïc Meillard peuvent performer. Entraînez-vous la meilleure équipe au monde ?

Je crois bien que la Suisse a la meilleure équipe de slalom actuelle. Même après Zagreb, où le résultat d’ensemble était moins réjouissant, je leur ai rappelé qu’on était encore et toujours l’équipe la plus forte au monde. Je leur ai demandé de relever la tête dès la prochaine course, à Madonna. Ils l’ont fait.  Au-delà des skieurs que vous citez, d’autres peuvent encore venir. A l’entraînement, des types comme Sandro Simonet ou Tanguy Nef sont très rapides. Ils vont l’être en course aussi. 

A lire aussi : Daniel Yule à jamais dans l’histoire


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Il était une foisPour Armand Marchant, pépite belge du cirque blanc, tout a commencé à MartignyPour Armand Marchant, pépite belge du cirque blanc, tout a commencé à Martigny

Grande formeSki alpin: Joana Hählen remporte l’entraînement des descentes de BanskoSki alpin: Joana Hählen remporte l’entraînement des descentes de Bansko

EspoirMondiaux de ski alpin 2025: revivre Crans-Montana 1987 tout en construisant l’avenirMondiaux de ski alpin 2025: revivre Crans-Montana 1987 tout en construisant l’avenir

Au pied du CervinAvec une Coupe du monde de ski alpin, Zermatt veut devenir la fierté de la SuisseAvec une Coupe du monde de ski alpin, Zermatt veut devenir la fierté de la Suisse

En formeSki alpin: Carlo Janka 4e au 1er entraînement de la descente de KitzbühelSki alpin: Carlo Janka 4e au 1er entraînement de la descente de Kitzbühel

Top