18.12.2018, 12:01

Hockey sur glace: le HC Saastal, un monument de 1re ligue en danger

chargement
Le HC Saastal espère prolonger son bail en 1re ligue au terme de la saison. Celui-ci dure depuis bientôt 32 ans.

Hockey des régions En queue de classement de son championnat, le club haut-valaisan a engagé un coach mental et rappeler ses glorieux anciens pour se sortir de cette mauvaise passe.

Un bail de 31 ans en 1re ligue et la seule patinoire à ciel ouverte à ce niveau; les ingrédients ne manquent pas pour faire du HC Saastal un membre très particulier de sa catégorie de jeu. Mais pour la première fois depuis de nombreuses saisons, le club haut-valaisan semble en danger. Installés au peu enviable quatorzième et dernier rang de leur groupe, Martin Zerzuben et ses hommes souffrent dans cette première partie de saison.

Leur victoire du week-end dernier face à Yverdon (5-6) a mis fin à une série noire de neuf défaites consécutives en championnat. «C’est un petit pas en avant, mais l’équilibre reste encore très instable, concède l’entraîneur des Haut-Valaisans. Après une courte défaite face à Franches-Montagnes et une qualification en Coupe, la dynamique est tout de même plus positive.»

Elle pourrait l’être sans doute encore plus si la neige ne s’était pas invitée lors de la rencontre disputée face au CP Meyrin. «Nous avions remporté le premier tiers 3-1 avant que les arbitres ne reportent la rencontre», confie l’ancien gardien de ligue nationale.

A lire aussi: Hockey sur glace: les patinoires de 3e ligue souffrent de l’été indien

Coaché mentalement depuis trois semaines

L’état du patient «Saastal» semble donc gentiment passé du critique au stable, mais pour en arriver là, le club a dû faire bien des efforts. «Le retour au jeu de quelques anciens nous offre un cadre de joueurs plus large et de la maturité. Chez nous, lorsque trois défenseurs d’expérience quittent le club, il n’est pas si simple de les remplacer.»

Les pensionnaires du Wichel de Saas-Grund peuvent également s’appuyer sur les conseils d’un coach mental depuis trois semaines. «Nos jeunes joueurs avaient besoin d’un surplus de confiance et de concentration. Personne n’y a été obligé, mais quasiment tous les joueurs ont accepté un entretien individuel.» Le coaching personnel s’accompagne d’exercices en commun sur la glace en compagnie de Fernando Heynen, défenseur du HC Viège. «Ce travail porte gentiment ses fruits. Mais nous ne sommes de loin pas tirés d’affaire.»

Il faut dire que la pression est d’autant plus importante que si le HC Saastal chutait à l’échelon inférieur, il devrait attendre d’avoir une patinoire couverte pour retrouver la 1re ligue. «C’est notre grand problème, mais nous devons vivre le moment présent. À ce stade de la saison, réfléchir à cette question serait une perte d’énergie. Et nous ne pouvons pas nous mettre», conclut Martin Zerzuben.

A lire aussi: Hockey sur glace: quand la sélection nationale du Portugal a un fort accent valaisan


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top