Super League: les clubs sécessionnistes se retirent du projet les uns après les autres

chargement

Fin du projet Sous pression et critiqués de toutes parts, tous les clubs fondateurs de Premier League, l’Atletico, l’Inter, l'AC Milan et la Juventus se sont finalement retirés du projet. Andrea Agnelli a admis que celui-ci ne peut plus être mis en œuvre en l’état. De son côté, Aleksander Ceferin assure qu’il est «admirable de reconnaître une erreur».

  21.04.2021, 06:33
1/5  

La Super Ligue n'existe plus, selon l'entourage du patron de la Juventus Andrea Agnelli: le retrait des clubs anglais, puis de l'Atlético, suivi du constat d'échec des trois équipes italiennes, a précipité la fin de cette compétition dissidente mercredi, après seulement 48 heures d'existence. Et le football européen espère désormais "rebâtir" son unité.

A lire aussi : Football: pourquoi des grands clubs ont voulu créer une «Super League» européenne

Par un retournement de situation aussi tonitruant que l’avait été lundi son irruption dans le paysage, ce tournoi privé et quasi fermé, imaginé par de grands clubs pour supplanter l’historique Ligue des champions de l’UEFA, s’est retrouvé orphelin de plus de la moitié des sécesssionistes, 48 heures après son lancement… en attendant les possibles désistements d’autres équipes.

 

 

L’Atlético Madrid, premier club espagnol démissionnaire, a emboîté le pas des clubs anglais mercredi, immédiatement suivi par l’Inter Milan, premier italien à renoncer, et par l’AC Milan. Ne restait plus, à la mi-journée, que le Real Madrid et le FC Barcelone.

 

 

Cette vague de défections a été lancée mardi soir par Manchester City d’abord, puis Arsenal, Liverpool, Tottenham, Manchester United et enfin Chelsea, qui ont tué dans l’oeuf ce projet susceptible d’assurer aux grosses écuries des revenus colossaux grâce à un ticket permanent dans un tournoi quasiment inaccessible aux autres formations du continent.

 

 

Andrea Agnelli, l’une des figures de la sécession, n’a pu que se rendre à l’évidence: pour le président de la Juventus, le projet ne peut exister sans les six clubs anglais, a-t-on appris mercredi auprès de son entourage, alors que le titre boursier de la Juve dévissait à la Bourse de Milan (-12%).

Le président de l’UEFA veut «rebâtir l’unité» du foot européen

Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin s’est réjoui mercredi matin du retrait de six clubs anglais parmi les 12 promoteurs d’une Super League privée. Il promet de «rebâtir l’unité» du football européen et «d’avancer ensemble». «L’important maintenant est d’aller de l’avant, de rebâtir l’unité dont ce sport jouissait auparavant, et d’avancer ensemble», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Je sais qu’ils ont beaucoup à offrir non seulement à nos compétitions, mais aussi à l’ensemble du football européen.
Aleksander Ceferin, président de l’UEFA

Le patron de l’UEFA, qui avait tendu mardi matin la main aux frondeurs en les incitant à «changer d’avis», a répété «qu’il était admirable de reconnaître une erreur, et ces clubs ont fait une grosse erreur». «Mais ils sont de retour au bercail maintenant, et je sais qu’ils ont beaucoup à offrir non seulement à nos compétitions, mais aussi à l’ensemble du football européen», a-t-il poursuivi.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

OppositionSuper League européenne: un tribunal interdit à l’UEFA et à la FIFA toute mesureSuper League européenne: un tribunal interdit à l’UEFA et à la FIFA toute mesure

EclairageSuper League européenne: comment le football suisse pourrait être impactéSuper League européenne: comment le football suisse pourrait être impacté

SéismeFootball: 12 grands clubs européens lancent leur «Super League», l'UEFA fustige "l'avidité" des frondeursFootball: 12 grands clubs européens lancent leur «Super League», l'UEFA fustige "l'avidité" des frondeurs

DécryptageFootball: pourquoi des grands clubs veulent créer une «Super League» européenneFootball: pourquoi des grands clubs veulent créer une «Super League» européenne

FootballFootball: comment l'UEFA veut réformer les Coupes d'EuropeFootball: comment l'UEFA veut réformer les Coupes d'Europe

Top