05.06.2019, 11:30

Football: le Valaisan Gianni Infantino réélu sans surprise pour 4 ans à la présidence la FIFA

chargement
Gianni Infantino était le seul candidat à sa propre succession.

sans concurrence Gianni Infantino repart pour quatre ans. Le Valaisan de Brigue a été réélu à la présidence de la FIFA. Sans adversaire, sans contestation, sans surprise.

Gianni Infantino a été reconduit par acclamations à la présidence de la FIFA pour quatre ans. Le Valaisan, élu en février 2016, n’avait pas d’adversaire lui faisant face au 69e Congrès de la FIFA qui s’est tenu à Paris.

«Merci, a dit un Gianni Infantino ému jusqu’aux larmes. Je vous l’assure: je vais continuer d’aimer le football et de travailler pour le football.»

Pas d’opposition

Pour procéder au vote par acclamation, il avait fallu au préalable accepter une modification des status le permettant. Ce fut chose faite par 197 voix contre, seulement, trois abstentions.

 

 

Le Valaisan, qui avait succédé à Sepp Blatter alors que la Fédération était plongée dans un scandale sans précédent, avait présenté en début de matinée des comptes garnis comme jamais et ce malgré le scandale de 2015 et une nette hausse des dépenses. Le cycle qui s’achève (2015 - 2019) a généré des revenus de 6,4 mrd de dollars (6,3 mrd de francs).

Finances au beau fixe

Les réserves de la FIFA sont ainsi passées de 1 milliard à 2,75 milliards de dollars. Une annonce qui a provoqué les premiers applaudissements des 211 membres du Congrès réunis à Paris.

La FIFA, qui a multiplié par quatre ses versements à ses fédérations membres via le programme Forward (plus de 1 mrd entre 2016 et 2018), a tiré 83% de ses revenus grâce à la Coupe du monde 2018 en Russie, celle qui a généré le plus de revenus de l’histoire.

«Un jour heureux»

Le Congrès a par ailleurs approuvé le budget pour l’année 2020. La FIFA espère 484 mio de revenus et prévoit 1,1 mrd de dépenses, essentiellement dans des investissements, pour un exercice déficitaire à hauteur de 624 mio.

 

 

«Aujourd’hui, personne ne parle de crise ni de scandale, ni de rebâtir la FIFA, nous parlons de football, avait déclaré Infantino dans son discours inaugural. Aujourd’hui est un jour heureux. Rappelez-vous le Congrès d’il y a quatre ans… Nous avons renversé la situation. La FIFA était une marque toxique, presque criminelle. Elle est maintenant ce qu’elle doit être: une organisation qui développe le football. C’est une nouvelle FIFA, synonyme de crédibilité, de confiance, d’intégrité et d’égalité sociale.»

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

FIFAFootball: Gianni Infantino sera réélu mercredi à la tête de la FIFAFootball: Gianni Infantino sera réélu mercredi à la tête de la FIFA

polémiqueFootball: pour Michel Platini, Gianni Infantino «n’est pas crédible comme président de la FIFA»Football: pour Michel Platini, Gianni Infantino «n’est pas crédible comme président de la FIFA»

polémiqueFootball: Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, va porter plainte contre Gianni Infantino, son successeurFootball: Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, va porter plainte contre Gianni Infantino, son successeur

JusticeGianni Infantino: la liste des cadeaux du président de la FIFA au procureur valaisanGianni Infantino: la liste des cadeaux du président de la FIFA au procureur valaisan

FootballFootball: seul candidat à sa succession, Infantino assuré de rester à la tête de la FIFAFootball: seul candidat à sa succession, Infantino assuré de rester à la tête de la FIFA

Top