12.07.2018, 17:12

Coupe du monde 2018: France 98 - France 2018, la comparaison

chargement
Robert Pires et Marcel Desailly embrassent le précieux trophée. 20 ans plus tard, les Bleus espèrent pouvoir les imiter.

 12.07.2018, 17:12 Coupe du monde 2018: France 98 - France 2018, la comparaison

finale Frédéric Meyrieu, ancien joueur du FC Sion, compare poste pour poste l'équipe de France championne du monde en 1998 à celle qui affrontera la Croatie en finale dimanche.

Si comparaison n’est pas raison, surtout au vu de l’évolution du football, Frédéric Meyrieu s’est tout de même essayé à l’exercice. Sur la ligne de but, en dernier rempart, Fabien Barthez et Hugo Lloris semblent se valoir l’un et l’autre.

«Chacun a fait ses matchs, dans la sobriété et en sortant les bons arrêts aux bons moments», commente Meyrieu. «Devant eux, il y a – et il y avait – une défense solide. Desailly-Lebœuf ou Varane-Umtiti, les valeurs sont comparables.» De même d’ailleurs que dans les couloirs, où Lizarazu et Thuram ont cédé leur place à Hernandez et Pavard. «L’expérience n’est pas la même, mais ils ont l’explosivité et le sérieux défensif de leurs aînés.»

Sur la ligne médiane, les Bleus disposaient en 98 d’une certaine assise défensive avec Deschamps, Karembeu et Petit. Aujourd’hui remplacés par Kanté, Pogba et Matuidi – qui coulisse entre le couloir et l’axe. «Kanté est plus entreprenant que Deschamps, Pogba a d’autres qualités sur le plan individuel et technique que Petit ou Karembeu, quant à Matuidi, il est le parfait complément pour équilibrer le milieu.»

Devant, le duo Griezmann-Mbappé regarde dans les yeux celui de Zidane et Djorkaeff. En pointe, Olivier Giroud est plus contesté, comme l’avait d’ailleurs été Stéphane Guivarc’h à son époque. Le compteur de l’attaquant de Chelsea reste bloqué au point mort, comme l’avait été celui de l’Auxerrois en 98. «Ce ne sont pas des joueurs à étincelles, mais ils pèsent sur l’axe de la défense», affirme l’ex-meneur de jeu. «Qu’on les aime ou non, la France a été en finale en partie grâce à eux et ça inspire le respect.» 


À lire aussi...

live
Coupe du monde 2018Coupe du monde 2018: au bout du suspense, la Croatie renverse la vapeur et se hisse en finaleCoupe du monde 2018: au bout du suspense, la Croatie renverse la vapeur et se hisse en finale

Top