02.06.2019, 18:54

Barrage - match retour: Neuchâtel Xamax bat Aarau et reste en Super League

chargement
Les Neuchâtelois ont tout donné.

football Neuchâtel Xamax s'est maintenu en Super League en venant à bout d'Aarau aux tirs au but. Les Neuchâtelois, battus 4-0 chez eux jeudi dans ce barrage aller, ont réussi à égaliser sur l'ensemble des deux rencontres pour arracher des prolongations puis des tirs au but.

Le match retour du barrage a basculé dans l'irrationnel à Aarau dimanche. Humilié 4-0 à domicile jeudi, Neuchâtel Xamax a renversé le score à son avantage avant de s'imposer 5-4 aux tirs au but et d'arracher son maintient en Super League.

 

 

Pas grand monde ne l'aurait cru. Et surtout pas les Argoviens, qui avaient déjà prévu une grande fête pour honorer leurs promus en Super League. A 20h15 dimanche, toute l'équipe de Patrick Rahmen était attendue sur l'Aargauerplatz, la place principale de la ville. Elle ne s'y rendra jamais. La faute à des Neuchâtelois déchaînés qui ne voulaient pas de la Challenge League, à l'arrêt décisif de Laurent Walthert lors de la séance de tirs au but et, peut-être aussi, à la maladresse de Marco Schneuwly qui a manqué l'immanquable à la 90e minute. En mettant au-dessus une volée à sept mètres du but, le Fribourgeois a consacré le désarroi du FC Aarau.

 

 

Coeur et courage

Mais est-ce totalement un hasard si Xamax a réalisé l'exploit en proposant un visage plus habituel que celui montré au match aller? A savoir moins dans le contrôle du ballon, plus dans la verticalité. Et, cette fois-ci, il y a eu du coeur, du courage, à l'image de Geoffroy Serey Dié, loin d'être irréprochable mais qui a pris ses responsabilités dès lors qu'il a fallu prouver que Xamax avait un soupçon d'orgueil. C'est en effet l'Ivoirien qui a choisi de tirer le penalty du 1-0 à la 20e minute (avant d'inscrire le tir au but décisif).

Cela a donné un coup de semonce aux Neuchâtelois, qui avaient paru ne pas trop y croire au début du match. Trop imprécis, pour ne pas dire indisciplinés, ils semblaient partis pour un après-midi prétexte sur la pelouse d'un Brügglifeld chauffé à blanc (7526 spectateurs). Cette ouverture du score a donc été un détonateur. Le second but, inscrit par Marcin Oss à la suite d'un corner de Geoffrey Tréand (29e), a insufflé de la nervosité et surtout de la peur dans les rangs argoviens.

 

 

Tréand homme du match

C'est là que ce match a pris une tournure inimaginable. En tribunes, les quelques Xamaxiens, dont les absents Mike Gomes (blessé) ou Raphaël Nuzzolo (suspendu), réagissaient à tout ce qui pouvait se passer sur un terrain où les joueurs ont semblé habités. A l'image de Kemal Ademi, survolté, déterminé et présents sur tous les ballons aériens. Comme sur le but du 3-0, tombé à cinq minutes de la pause. Le corner de Tréand a cette fois trouvé la tête du solide attaquant.

Geoffrey Tréand, justement, aura indéniablement été le match-winner, l'acteur majeur de ce renversement. En plus de ses deux passes décisives et de son tir au but marqué, c'est lui qui a inscrit le quatrième pour les Neuchâtelois. Le Français parfaitement repris du gauche une remise de Doudin dans l'axe de la surface argovienne.

En prolongation, Xamax était à bout de souffle. Frontino a touché le poteau de Walthert d'entrée (91e), Misic a vu son essai frôler le poteau (100e), mais les Neuchâtelois ont tenu. Cela a valu le coup.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FootballFootball: le président de Xamax, Christian Binggeli, quitte le stade en faisant un bras d’honneur au publicFootball: le président de Xamax, Christian Binggeli, quitte le stade en faisant un bras d’honneur au public

Christian Binggeli perd ses nerfs

Les supporters de Xamax ont sifflé leur équipe ce soir après le désastreux 4-0 subi à la Maladière face au barragiste...

  31.05.2019 06:49

Top