28.02.2018, 05:30
Lecture: 13min

Enquête: le bénévolat peut-il encore répondre aux attentes du sport professionnel ?

Premium
chargement
La saison dernière, les dirigeants montheysans avaient été pris dans une tempête extra sportive qui a laissé des traces.

Face à l’exigence structurelle du sport d’élite, les clubs professionnels peuvent-ils encore être gérés entièrement par des bénévoles? L’expérience tend à prouver que le modèle a atteint ses limites.

«Le problème des clubs de basket suisses, c’est qu’ils sont trop petits pour être professionnels mais trop grands pour être amateurs.» En quelques mots, Philippe de Gottrau, président de Fribourg Olympic, pose le cadre du mal qui ronge la sphère orange helvétique. Des budgets allant de 500'000 francs à 1,5 million gérés dans la majorité des cas par...

À lire aussi...

BasketPourquoi le BBC Monthey doit encore croire au top 6Pourquoi le BBC Monthey doit encore croire au top 6

sanctionsChristophe Grau, président du BBC Monthey: "La ligue met notre club en danger"Christophe Grau, président du BBC Monthey: "La ligue met notre club en danger"

Top