25.09.2020, 17:32

VTT: les Mondiaux se dérouleront en Valais en 2025

chargement
Le Valais en selle pour les Mondiaux de VTT. De gauche à droite: Steve Morabito, Fédération cycliste valaisanne, Julien Petit, Sierre-Anniviers Marketing, Raphaël Favre, Valais/Wallis Promotion, Bruno Huggler, Crans-Montana Tourisme, Nadine Pardo, ville de Sion, Stéphane Coppey, ville de Monthey, Frédéric Favre, conseiller d‘Etat, Christian Ziörjen, Zermatt Tourismus, Jean-Pierre Fournier, Grand Raid BCVS, Silvio Abgottspon, Valais/Wallis Promotion, Sébastien Epiney, Région Dents du Midi, Berno Stoffel, Grächen Tourismus, Florent Moos, MyLeukerbad AG.

Désignation Le Valais organisera les Mondiaux de VTT en septembre 2025. Ils se dérouleront sur deux semaines et concerneront sept disciplines.

C’est une grande première. Le Valais, et ses sept destinations, organiseront les Mondiaux de VTT en septembre 2025. Surtout, notre canton accueillera les sept disciplines dans une seule et même région. Une grande première dans l’histoire du VTT.

Une grande première qui inspire une grande fierté à Steve Morabito, président de la Fédération cycliste valaisanne (FCVs). «Nous avons posé les bases de ce dossier de candidature le 18 mars dernier sous l’impulsion de Swiss Cycling, soit deux jours après le début du semi-confinement. En quelques semaines et malgré ce contexte, nous avons monté un dossier qui permettra au Valais d’accueillir sept championnats du monde d’un coup, c’est fantastique.»

«Fantastique», mais également unique puisque le Valais n’avait pas d’adversaire par rapport à ce concept inédit et original. Par contre, d’autres candidatures étaient en lice afin d’organiser diverses disciplines.

L’UCI, convaincue par le projet valaisan, lancé par la Fédération cycliste valaisanne et Valais/Wallis Promotion, a donc attribué l’édition 2025 à notre canton. «De toute évidence, l’idée de réunir les sept disciplines en une seule destination a beaucoup pesé dans la balance», estime Steve Morabito. «C’est une idée dans l’air du temps qui permet de rationaliser les investissements en temps et en argent.»  

Grâce à ces sept destinations, les trois grandes régions économiques du canton sont représentées, tout comme la plaine et la montagne. Il n’y a pas beaucoup de projets qui peuvent s’en vanter.
Steve Morabito, président de la Fédération cycliste valaisanne

Sept disciplines, sept destinations

Sept sites accueilleront donc les sept disciplines: Monthey (pumptrack), Région Dents du Midi-Champéry (descente), Verbier et Grimentz (marathon), Crans-Montana (cross-country), Loèche-les-Bains (enduro), Grächen (e-bike) et Zermatt (short track). La cérémonie d’ouverture des Mondiaux se tiendra à Sion.

«Nous avons tout de suite fait une sélection des destinations qui ont l’habitude d’organiser de grands événements ou qui avaient déjà accueilli des Mondiaux», détaille Steve Morabito. «Toutes ont répondu présentes. Un comité d’experts s’est ensuite penché sur chaque dossier avant que le choix final ne soit opéré.»

A lire aussi: Mondiaux 2025 de VTT: les trois régions du Valais sont concernées

Certaines destinations sont ainsi restées sur le carreau, preuve qu’il y avait un intérêt marqué pour l’événement dans le monde du tourisme valaisan. «Grâce à ces sept destinations, les trois grandes régions économiques du canton sont représentées, tout comme la plaine et la montagne. Il n’y a pas beaucoup de projets qui peuvent s’en vanter», souligne le président de la FCVs. 

Cet événement s’ancre parfaitement dans notre stratégie de promotion du tourisme quatre saisons au travers du développement du cyclisme et du mountain bike.
Damian Constantin, président de Valais/Wallis Promotion

Des Mondiaux qui ont également la saveur d’un «joli coup marketing» pour les destinations concernées, mais aussi pour tout le canton. «Cet événement s’ancre parfaitement dans notre stratégie de promotion du tourisme quatre saisons au travers du développement du cyclisme et du mountain bike», se félicite Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion. «Il s’agit d’une candidature qui fédère tout le canton, du Haut au Bas. Ces Mondiaux nous permettront de mettre sous les projecteurs le Valais tout entier.»

Avec la perspective d’accueillir plus de 1500 athlètes en provenance de 60 pays, voilà en effet de quoi assurer une visibilité énorme pour le Valais et le positionner, un peu plus encore, vers un tourisme quatre saisons. 

S’appuyer sur les infrastructures existantes

Avec un budget qui s’élève à 10 millions de francs la manifestation ambitionne «de valoriser les infrastructures existantes» et aussi de «mutualiser le secteur administratif». «Les destinations pourront ainsi se concentrer sur l’organisation. Nous voulons utiliser au maximum les infrastructures existantes, mais aussi faire en sorte que les nouveaux aménagements soient pérennes», souligne Steve Morabito.

L’association créée pour l’occasion – CM MTB Valais 2025 – pourra compter sur le soutien des collectivités publiques, l’Etat du Valais et la Confédération. Swiss Cycling est également partie prenante.

«Accueillir les sept disciplines du VTT dans une même région est une occasion unique de mettre en valeur la diversité de l’offre proposée en Valais, aussi bien au niveau sportif que touristique. Cela constitue un atout important pour le développement d’un tourisme quatre saisons», conclut Frédéric Favre, conseiller d’Etat valaisan.

Pas d’amalgame avec les Mondiaux 2020

Alors que Stefan Küng venait tout juste de recevoir sa médaille de bronze du contre-la-montre aux Mondiaux 2020 de cyclisme d’Imola, l’UCI annonçait l’attribution des championnats du monde de mountain bike 2025 au canton du Valais. Difficile – voire impossible – de ne pas laisser le douloureux souvenir de l’annulation des Mondiaux 2020 d’Aigle et Martigny remonter à la surface. «Ces deux projets n’ont jamais été mélangés, ni par l’Etat ni par l’UCI», affirme Steve Morabito, qui était également membre du comité d’organisation des Mondiaux 2020. «Nous voulons éviter cet amalgame au maximum. Les Mondiaux de cyclisme sont restés au stade du rêve, mais là, nous avons la possibilité d’accueillir sept championnats du monde en deux semaines, c’est quelque chose d’incroyable.»

A lire aussi: VTT: le Valais espère obtenir l’organisation des Mondiaux 2025

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Tour d’ItalieCyclisme: «Pour mon patron, désormais, je suis Simonissimo…», sourit Simon PellaudCyclisme: «Pour mon patron, désormais, je suis Simonissimo…», sourit Simon Pellaud

VUELTACyclisme – Tour d’Espagne: la 6e étape pour Ion Izagirre, Richard Carapaz nouveau leaderCyclisme – Tour d’Espagne: la 6e étape pour Ion Izagirre, Richard Carapaz nouveau leader

SuccèsCyclisme: le Britannique Tao Geoghegan Hart remporte le Tour d’ItalieCyclisme: le Britannique Tao Geoghegan Hart remporte le Tour d’Italie

CompétitionCyclisme – Tour d’Italie: le Britannique Tao Geoghegan Hart a gagné la 20e  étape du GiroCyclisme – Tour d’Italie: le Britannique Tao Geoghegan Hart a gagné la 20e  étape du Giro

Quel tempérament!Giro: Simon Pellaud remporte un classement distinctif sur le GiroGiro: Simon Pellaud remporte un classement distinctif sur le Giro

Top