19.07.2020, 18:00

Martigny-Mauvoisin: deux records et un Simon Pellaud couronné roi de la montagne

chargement
Simon Pellaud a dû lâcher la victoire sur les derniers centimètres de course.

En patron Pour son 50e anniversaire, la course de côte bas-valaisanne enregistre un nouveau record au scratch et en termes de participation. Annoncé parmi les favoris, le Martignerain Simon Pellaud s’empare quant à lui du titre de champion suisse de la montagne.

«Il y a quelques saisons en arrière, Martigny-Mauvoisin pour moi, c’était sympa jusqu’à Versegères. Maintenant, c’est à partir de Versegères que je prends le plus de plaisir et que je m’offre une dose d’adrénaline.» Coiffé sur la ligne par le Danois Asbjorn Hellemose, Simon Pellaud garde le sourire. «Je lui ai dit dans la dernière montée que nous n’étions pas aussi adversaires que ça. Mon objectif aujourd’hui, c’était surtout d’obtenir le titre de champion suisse.»

Et le Martignerain l’a obtenu ce fameux titre de champion suisse de la montagne. Non sans avoir tenté, encore et encore, de se défaire de son rival danois du Velo Club Mendrisio. «J’avais couru face à lui le week-end dernier déjà, je savais qu’il fallait s’en méfier. C’est un pur grimpeur, contrairement à moi.»

Un pur grimpeur avec lequel le Valaisan de l’équipe italienne Androni Sidermec a donc livré un mano à mano jusque sur la ligne d’arrivée. «Je suis presque parvenu à le piéger dans ce final que je connais bien, contrairement à lui.» Mais, Asbjorn Hellemose a finalement devancé l’enfant du pays de quelques centimètres – pour ne pas dire millimètres.

Ce duel au sommet aura d’ailleurs débouché sur un nouveau record du tracé en 01:06’40, reléguant Jonathan Fumeaux, ancien détenteur du record, à près de deux minutes. 

«Je suis plutôt satisfait pour un retour aux affaires. La participation était énorme aujourd’hui, c’était très motivant de remettre un dossard et de retrouver le peloton.»
Antoine Debons, 8e des championnats suisses de la montagne

Antoine Debons dans le rythme 

La concurrence ne pouvait donc que s’incliner devant la prestation des deux grands hommes de cette 50e édition de la course de côte bas-valaisanne. «Dès le pied de la bosse, il y a eu de grosses attaques. Je me suis accroché, mais ça n’a pas suffi. J’ai lâché à une dizaine de kilomètres de la ligne», confie Antoine Debons.

Le Martignerain de 22 ans, fier représentant du VC Excelsior, s’offrira tout de même le 13e chrono de la journée et un 8e rang au niveau national. «Je suis plutôt satisfait pour un retour aux affaires. La participation était énorme aujourd’hui, c’était très motivant de remettre un dossard et de retrouver le peloton.»

Isolée dans le calendrier helvétique post-Covid-19, la course jubilaire a, en effet, profité de cette configuration, couplée à l’organisation des championnats de Suisse de la montagne, pour pulvériser son record de participants en dépassant le chiffre des 400 inscrits. 

Un top-10 pour Rossier

Et parmi tous ces amoureux du cyclisme de retour à la compétition, un autre Valaisan s’est démarqué. Le jeune Thibault Rossier (19 ans) qui a croché la roue d’Antoine Debons pour aller chercher un 14e rang au scratch et un top-10 national. «La course s’est passée exactement comme on le voulait. En arrivant au Châble, mes deux coéquipiers m’avaient placé dans d’excellentes conditions», souligne le coureur de la Cogeas Compressport Cycling Team. «Devant, Pellaud et Hellemose ont été très costauds. J’ai ralenti pour bien finir.»

Le grimpeur de Saint-Martin affichait en tout cas un large sourire dans l’aire d’arrivée. «Je me suis senti vraiment bien et cela me rassure, car mon début de saison avait été plutôt compliqué.»

Plus loin dans le classement, le Montheysan Maxime Galletti signe le 49e chrono, alors que Thomas Clapasson termine 34e et le spécialiste de cyclo-cross Gilles Mottiez se classe au 79e rang. 

A lire aussi : Cyclisme: pour Maxime Galletti, l’ascension vers Mauvoisin est suffisamment longue mais l’effort un peu court

Chabbey 3e, Darbellay décrochée

Sous l’œil du sélectionneur national, Elise Chabbey avait envie de se démarquer sur le tracé menant à Mauvoisin. La Genevoise aux origines valaisannes est allée chercher le 3e rang avec un chrono de 1:19’42.

La Martigneraine Florence Darbellay a quant à elle vécu une montée plutôt tumultueuse. «J’ai été prise dans deux chutes, une à la sortie de Martigny, l’autre à l’entrée de Sembrancher. Nous avons facilement perdu cinq minutes. A partir de ce moment-là, j’ai fait ma course pour moi.»

Le coronavirus l’ayant privée de ses principaux objectifs estivaux, la spécialiste de VTT de 43 ans rempilera pour une saison supplémentaire. «Je serai plus affûtée l’été prochain», promet-elle dans un sourire. 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

DominationCyclisme - Tour de Pologne: victoire finale du Belge Remco EvenepoelCyclisme - Tour de Pologne: victoire finale du Belge Remco Evenepoel

Tour de Pologne: Evenepoel s'impose

Dans un Tour de Pologne marqué par la très grave chute de Fabio Jakobsen, c'est finalement le jeune prodige belge Remco...

  09.08.2020 21:40

trop fortCyclisme: plus long, plus haut, le Tour des stations a réussi son pariCyclisme: plus long, plus haut, le Tour des stations a réussi son pari

RassurantCyclisme – Tour de Pologne: sorti du coma, Jakobsen pourrait bientôt retourner à la maisonCyclisme – Tour de Pologne: sorti du coma, Jakobsen pourrait bientôt retourner à la maison

Fabio Jakobsen est sorti du coma

Le Néerlandais Fabio Jakobsen est sorti du coma artificiel dans lequel il avait été placé après sa chute sur le Tour de...

  07.08.2020 16:57

attenteCyclisme: le risque d'annulation des Mondiaux 2020 se précise toujours un peu plusCyclisme: le risque d'annulation des Mondiaux 2020 se précise toujours un peu plus

cyclosportiveCyclisme: six pelotons et trois parcours pour le Tour des stationsCyclisme: six pelotons et trois parcours pour le Tour des stations

Top