16.09.2019, 10:42

La grosse frayeur de Simon Pellaud

chargement
Simon Pellaud, tout à gauche, est en train de zigzaguer à l'approche de la ligne d'arrivée.

tour du doubs Le Martignerain a cassé sa fourche alors qu’il sprintait pour la deuxième place du Tour du Doubs. Il s’en est sorti sans mal.

Simon Pellaud (IAM Excelsior) s’est fait une toute grosse frayeur lors du Tour du Doubs. Le Valaisan faisait partie d’un groupe de quatre coureurs qui tentait de revenir sur Stefan Küng (Groupama-FDJ), vainqueur détaché de cette épreuve en France voisine. Simon Pellaud disputait alors le sprint pour la deuxième place lorsque sa fourche s’est brisée nette, à quelques centimètres de la ligne d’arrivée. Il peine à réaliser et à se remettre de ses émotions. «C’était une sensation hallucinante de se retrouver avec le cintre en main, détaché du reste du vélo, sans plus rien pouvoir contrôler», relate-t-il. «J’ai pu franchir la ligne juste avant de tomber. Sans gravité, heureusement. Je n’ai rien de cassé. Mais sans cet accident, j’aurais certainement pu monter sur le podium. C’est assez frustrant.»

Au contact des meilleurs grimpeurs

Jean-Luc Rahir, l’un des membres de son fan-club, présent sur place, n’en revient toujours pas. Lui non plus. «Sa fourche a explosé», témoigne-t-il. «C’était réellement impressionnant. Dans la dernière bosse, il avait déjà senti un peu de flottement à ce niveau. Il pensait que son guidon s’était desserré. C’est d’autant plus regrettable qu’il avait tout fait juste dans ce sprint. Il était dans la bonne ligne pour terminer deuxième. Son niveau actuel est incroyable. Dans toutes les difficultés, des côtes aux forts pourcentages, il s’est accroché et il est resté au contact de quelques-uns des meilleurs grimpeurs français (ndlr: Martin, Gaudu) du peloton.»

Simon Pellaud a finalement terminé cinquième du Tour du Doubs à 9’’ de Stefan Küng. Il s’est battu aux côtés de Guillaume Martin et a précédé nombre de coureurs du World Tour. «Après la déception de ma non-sélection pour les Mondiaux, trois jours plus tôt, j’avais la rage», conclut-il. «J’avais à cœur de démontrer ma forme du moment.»

Pour l’anecdote, le Martignerain a remporté le prix du combatif du jour. Une distinction de plus pour lui, cette saison. 

Pour rappel, il n’est que réserviste pour l’épreuve en ligne des Mondiaux au Yorshire, dans deux petites semaines.

A lire aussi : Cyclisme: il n’y aura pas de Valaisan lors des Mondiaux au Yorkshire
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top