02.06.2019, 17:18

Cyclisme: Simon Pellaud remporte pour la première fois une épreuve par étapes

chargement
Simon Pellaud en jaune à l'issue d'une course par étapes. C'est une première. Mais cette couleur lui va très bien.

tour de la mirabelle Simon Pellaud (IAM Excelsior) a remporté le Tour de la Mirabelle (UCI 2.2) au terme de la quatrième étape, dimanche. Il avait fait l’essentiel, très intelligemment, la veille.

Simon Pellaud n’a pas craqué lors de la dernière étape du Tour de la Mirabelle, entre Lunéville et Damelevières (180 km). Le Martignerain, bien entouré par ses coéquipiers, en tête du peloton, bien aidé aussi par l’équipe suisse Akros de Claudio Imhof – il a souvent mené le groupe principal -, a bien su gérer les attaques pour conserver son avance sur ses principaux rivaux. Certes, il y a eu passablement d’attaques durant la journée. Mais aucun coureur n’était réellement dangereux au classement général. Jordy Bouts a bien tenté de sortir dans les derniers kilomètres. Mais il a été repris.

Neuf secondes de marge

Simon Pellaud, le maillot jaune de leader sur les épaules, a terminé avec les principaux favoris, au 28e rang à 1’24 du vainqueur, Alexandar Richardson. Il s’est ainsi assuré la victoire au général dans une course de trois jours qui devait surtout lui servir de préparation pour le Tour de Suisse. Au classement général final, le Martignerain précède Jordy Bouts de 9’’ et Matteo Busato de 14’’, des positions identiques à celles au départ de cette dernière étape. «Je n’en reviens pas de la façon dont j’ai couru ces trois jours», analyse-t-il. «C’était au millimètre et ça a passé. C’est l’une des premières fois où je fais vraiment preuve de maturité et que j’ai su courir comme un leader. Ce sont des sensations nouvelles pour moi mais vraiment folles.»

Le Valaisan de IAM Excelsior a donc pu compter sur le soutien de ses trois derniers coéquipiers et du Suisse Claudio Imhof, qu’il a côtoyé lors du Tour de Romandie et qu’il a accompagné sur les routes du Tour de l’Ain. «L’équipe s’est sacrifiée pour moi», poursuit-il. «Claudio Imhof a aussi fait un job de titan. Il a tenu la baraque. Je ne lui avais même rien demandé. J’avais bien visualisé l’étape de samedi. Je ne voulais pas trop en faire avant le final. Je réalise des choses que je n’aurais jamais osé rêver. Je n’avais probablement encore jamais roulé avec autant de sang-froid et de confiance que durant ce week-end. Je continue à surfer sur ma réussite. Elle est ahurissante. J’en prends conscience en consultant ma page de résultats en 2019. En plus, ce sont des courses différentes. Je marche toujours au plaisir, c’est mon moteur principal.»

Il pédale sur un nuage depuis un mois

Il ne s’agit bien évidemment pas du premier succès de Simon Pellaud. A 26 ans, il a déjà remporté des étapes du Tour du Rwanda, en 2017, du Tour de Hainan, en 2018, du Tour du Loir et Cher et la Flèche Ardennaise, en 2019, mais il n’avait encore jamais remporté une épreuve par étapes même s’il avait déjà porté un maillot de leader. L’année passée, il s’était classé deuxième du général du Tour d’Almaty. Il s’agissait alors de sa meilleure performance dans une course par étapes. Depuis le Tour de Romandie, où il avait endossé et gardé le maillot de meilleur grimpeur, Simon Pellaud pédale sur un petit nuage. Pour rappel, il courra encore le Tour de Suisse avec l’équipe nationale.

A lire aussi : Cyclisme: Simon Pellaud termine troisième en France et prend le maillot de leader


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top