30.08.2019, 05:30

Cyclisme: Fabien et Nathalie Monnier disputeront les Mondiaux en couple

chargement
Fabien et Nathalie Monnier porteront le même maillot lors des Mondiaux Gran Fondo en Pologne.

mondiaux Fabien Monnier et son épouse, Nathalie, se sont tous deux qualifiés pour les Mondiaux Gran Fondo en Pologne. Une belle aventure qu’ils vivront à deux.

Il n’est déjà pas évident d’obtenir son billet pour les Mondiaux Gran Fondo, ce circuit de cyclosportives organisées par l’UCI qui se déroule à travers le monde. De les vivre à deux, en couple, est encore plus rare et cocasse. Fabien Monnier et sa femme, Nathalie Monnier Herrmann, vivront donc cette aventure à deux, dimanche, sur les routes de Poznan (Pologne). «Sauf erreur, nous serons les seuls Valaisans au départ», se réjouit le Neuchâtelois établi depuis près de deux ans en Valais. «J’ai obtenu mon billet en avril dernier en Bourgogne grâce à une 15e place dans ma catégorie. Ce jour-là, ma femme s’était classée troisième. C’est magnifique de porter le maillot, de représenter la Suisse et de courir en couple.»

Le parcours n’est pas assez sélectif

A l’origine, c’est Nathalie Monnier Herrmann qui rêvait de disputer les Mondiaux. Et c’est en l’accompagnant dans cette aventure que Fabien Monnier, spécialiste de VTT – il est champion d’Europe marathon master –, a lui aussi décroché son ticket. «Nous nous entraînons régulièrement ensemble, chacun à notre rythme», poursuit-il. «Notre quotidien s’articule donc autour du vélo. Nous nous motivons et nous nous «challengeons» mutuellement. A deux, tout est plus facile.»

A Poznan, le couple établi à Ayent roulera quelque peu dans l’inconnu. Eux qui préfèrent les bosses, apprécient les parcours sélectifs, devront se contenter d’un tracé quasiment plat – 450 mètres de dénivelé pour 150 kilomètres – pour l’une des courses les plus rapides du circuit Gran Fondo. «Ce parcours diffère de nos autres objectifs durant la saison. Nous n’avons donc pas vraiment pu nous y préparer. Partant de là, c’est difficile de savoir ce que l’on peut attendre des Mondiaux. Nous tenterons d’accrocher un top 10 dans notre catégorie respective. A titre personnel, je compte bien sortir du peloton et tenter ma chance avant le sprint final. Les Mondiaux, c’est une chance unique. Nous nous réjouissons de les partager à deux, en couple.»
L’amour, dans la famille Monnier, c’est rouler, s’entraîner et prendre part aux Mondiaux Gran Fondo ensemble.

A lire aussi: VTT: Fabien Monnier défend désormais les couleurs valaisannes


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top