19.09.2019, 16:48

Cyclisme: Crans-Montana est de plus en plus pressenti pour accueillir le Tour de France en 2020

chargement
Après Finhaut, en 2016, le Tour de France s'arrêtera-t-il à Crans-Montana. Il y a des indices qui le laissent penser.

rumeur Le Tour de France s'arrêtera-t-il en Valais en juillet 2020? La rumeur, et certains indices, laissent penser qu'il pourrait faire étape à Crans-Montana. D'autres informations écartent cette hypothèse.

La rumeur a commencé à prendre forme à la fin juillet, via une carte du Tour de France 2020 publiée sur un site internet s’amusant, chaque année, à dessiner le tracé de la prochaine édition à partir d’infos plus ou moins vérifiées. Crans-Montana, candidat depuis plusieurs années, hériterait d’une étape au départ de Lausanne.

Depuis, la rumeur a fait son chemin au point de prendre de l’ampleur en Suisse romande et ailleurs. Sauf à Crans-Montana, paradoxalement, où l’info peine véritablement à être confirmée. A moins qu’elle soit très bien verrouillée. «Je vous certifie que je ne suis au courant de rien», assure Marius Robyr, responsable du projet. «D’ailleurs, à ce jour, je n’ai toujours pas reçu de convocation pour la présentation du Tour de France 2020 à Paris. Si je ne la reçois pas d’ici à la fin du mois... Le cas échéant, nous serions prêts.»

C'est le 15 octobre que sera officiellement présenté le parcours de la prochaine édition et les diverses villes étapes. Est-ce que Crans-Montana apparaîtra sur le tracé animé, lui qui avait déjà accueilli la Grande Boucle en 1984? A ce jour, il est autant permis d’en rêver que d’en douter. Aucune personnalité du Haut-Plateau n’est en mesure de confirmer la rumeur, ni même de l’entretenir.

Par contre, il y a quelques éléments que l’on ne peut exclure. Une autorité cantonale aurait été interpellée par ASO, l’organisateur du Tour de France, afin de connaître ses disponibilités et sa capacité à accueillir le peloton en Valais, en juillet 2020. Selon cette même source, le départ serait donné, le lendemain, de Sierre pour une arrivée à Chamonix.

Trois étapes en Valais depuis 1984

Du côté des hôtels, lesquels sont généralement réservés une année à l’avance par l’organisateur, ils ne paraissent pas avoir été submergés de demandes. Plusieurs d’entre eux assurent qu’ils n’ont pas de réservation massive pour la mi-juillet. A l’exception d’un hôtelier qui aurait lâché que son établissement avait été réservé pour les besoins du Tour de France. 

Est-il envisageable pour le Valais d’obtenir, la même année, une arrivée du Tour de France et les Mondiaux, deux mois plus tard? «Ce serait le hasard du calendrier», rétorque Marius Robyr. «Ce qui est certain, c’est que l’on ne choisit pas l’année où l’on peut accueillir le Tour de France. Si on lui dit non, pas en 2020 parce que le Valais a déjà les Mondiaux, notre candidature n’aurait plus aucune chance.»

Pour rappel, le Tour de France s’est déjà arrêté trois fois en Valais. En 1984, Laurent Fignon s’était imposé à Crans-Montana, En 2009, c’est Alberto Contador qui avait réalisé un petit numéro à Verbier. Enfin, en 2016 à Finhaut, c’est le Russe Ilnur Zakarin qui avait levé les bras à quelques mètres du barrage d’Emosson. Outre Crans-Montana, trois autres stations valaisannes aspirent à retrouver ou découvrir le Tour de France: Finhaut, Verbier et Champex.

A lire aussi: Cyclisme: Crans-Montana sera-t-elle une étape du Tour de France 2019?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top