02.10.2018, 17:16

Champéry accueillera la dernière étape du Dauphiné en 2019

chargement
Patrice Michellod, président du comité d'organisation, Luc Fellay, président de Champéry, Bernard Thévenet, directeur du Dauphiné, Raymond Carrupt, président de Région Dents du Midi, Gilles Maignan, codirecteur du Dauphiné et Jean-Philippe Borgeaud, vice-président de Champéry se sont rencontrés sur les hauteurs de la station en septembre dernier.

world tour Champéry retrouvera le Dauphiné en juin 2019. Six ans après avoir accueilli la première étape, la station chablaisienne a obtenu l’organisation de la dernière étape, le 16 juin 2019.

Champéry a de la suite dans les idées. La station des Portes-du-Soleil, avec l'implication de la Région Dents du Midi, retrouvera le peloton du Dauphiné en 2019. ASO lui a confié l’organisation de la dernière étape, le dimanche 16 juin, six ans après avoir accueilli la première étape (départ et arrivée) de l’édition 2013. 

À lire aussi: La première étape du Dauphiné arrivera à Champéry

Le parcours n’est pas encore connu. Le peloton devrait toutefois arriver directement depuis la France, via le Pas-de-Morgins, traverser la station valaisanne, redescendre quelque peu jusqu’à Val d’IIlliez ou Troistorrents et grimper à Champéry. L’arrivée devrait se situer à la hauteur du départ des Remontées mécaniques, soit au bout d’une ligne droite. «Pour Champéry, c’est une magnifique vitrine», se réjouit Patrice Michellod, président du comité d’organisation. «Nous sommes en phase avec la volonté de l’Etat de développer le vélo, en phase également avec la récente votation qui veut promouvoir la pratique du vélo dans notre pays. Champéry est déjà très impliqué dans le VTT et l’e-bike. Il se profile aussi comme une destination pour le vélo de route. Cette fois, nous avons la dernière étape. C’est fabuleux. Nous avons bien évidemment l’appui du canton.»

La troisième fois en Valais depuis 2013

Le Dauphiné est l’une des principales courses de la saison du World Tour. Elle sert surtout de préparation au Tour de France. Ce sera la troisième fois en six ans qu’il s’arrêtera en Valais puisqu’après Champéry, déjà, en 2013, il avait fait étape à Finhaut-Emosson en 2014.

En 2013, c’est le Canadien David Veilleux qui avait levé les bras après une échappée en solitaire. En juin prochain, Champéry pourrait bien fêter l’un des futurs protagonistes du Tour de France puisqu’il s’agit de la dernière et principale épreuve de préparation pour les favoris de la Grande Boucle. Le général se joue d’ailleurs régulièrement lors de la dernière étape. Pour rappel, le podium de l’édition 2018 était composé de Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France cinq semaines plus tard, d’Adam Yates, vainqueur de la Vuelta en septembre et de Romain Bardet, vice-champion du monde. Difficile de faire mieux, vous en conviendrez.

À lire aussi: Le prochain Dauphiné s’arrêtera à Finhaut


Top