06.12.2017, 00:01

Entre Monthey et SwissBasket, la guerre est relancée

Abonnés
chargement
Matthew Gibson n’aurait pas dû être sur le parquet le 29 octobre dernier contre Massagno.

 06.12.2017, 00:01 Entre Monthey et SwissBasket, la guerre est relancée

Par adrien.deleze@lenouvelliste.ch

BASKETBALL Sanctionné d’un retrait de quatre points pour avoir aligné deux joueurs non qualifiés, le BBC Monthey voit ses rêves de SB League Cup s’envoler. Il ne comprend pas.

Les affaires liant le BBC Monthey à Swiss Basketball (SB) continuent. Le club chablaisien est cette fois sanctionné par la commission de recours de SB d’un forfait pour avoir aligné deux joueurs non qualifiés – Uros Nikolic et Matthew Gibson – face à Massagno le 29 octobre (victoire 75-70). Le score homologué est de 0-20 en faveur des...

Les affaires liant le BBC Monthey à Swiss Basketball (SB) continuent. Le club chablaisien est cette fois sanctionné par la commission de recours de SB d’un forfait pour avoir aligné deux joueurs non qualifiés – Uros Nikolic et Matthew Gibson – face à Massagno le 29 octobre (victoire 75-70). Le score homologué est de 0-20 en faveur des Tessinois. De plus, le BBCM écope d’une pénalité de deux points au classement.

SB misait sur «la bonne foi du club et de la Ville»

L’instance dirigeante avait qualifié ces joueurs sur la base d’une autorisation communale envoyée le samedi 28 octobre, autorisation dont la validité ne pouvait pas être vérifiée pendant le week-end. Or en Valais, les autorisations de séjour ne peuvent être conférées que par le canton. Un problème se pose donc puisque c’est Swiss Basketball qui avait permis aux Montheysans d’aligner ses deux étrangers le jour-même de la rencontre. «Dans certains cantons suisses, les communes ont également la possibilité d’émettre ce type de documents», souligne Valentin Wegmann, membre du comité exécutif de SB. «Etant donné que l’autorisation est tombée un samedi, nous n’avions pas moyen de vérifier auprès du canton si elle était valide ou non. Nous avons cru en la bonne foi de la Ville et du club.»

Des arguments que le BBC Monthey peine à entendre, lui qui se retrouve, suite à cette sanction, hors course pour la SB League Cup dont il est le double tenant du titre. Désormais 9e du classement, il ne peut plus revenir sur le top 6 qualificatif à une journée de la fin du premier tour. «Le président de la Ville avait émis toutes les réserves, laissant à Swiss Baket le soin de trancher si oui ou non il avait l’autorité pour fournir une autorisation de séjour provisoire», commente Marc Bossert, président ad intérim du club bas-valaisan. Nous sommes des bénévoles, ce sont eux les professionnels.»

Monthey écarté de la SB League Cup

Le représentant du club montheysan s’étonne d’autant plus que l’avocat de la Fédération était continuellement «en copie» de l’échange d’e-mails. «J’ai après chaque e-mail posé la question de savoir si tout était en ordre. Nous avons finalement reçu l’autorisation de Swiss Basketball le dimanche peu après midi. Si nous ne l’avions pas eue, Nikolic et Gibson n’auraient pas été alignés, mais nous aurions peut-être quand même gagné.» Si Valentin Wegmann comprend l’indignation montheysanne, il est certain que la situation aurait été «encore plus délicate» si l’autorisation de séjour provisoire avait été directement refusée. «Dans ce cas, si nous avions eu tort, nous nous serions placés au-dessus d’une loi fédérale. C’était une décision difficile, il nous était impossible de juger de la compétence de la commune. Dès le lundi, nous avons pris contact avec l’Etat du Valais pour nous informer. Le match suivant, les deux joueurs n’ont d’ailleurs pas pu être alignés.» SB avait pourtant dans un premier temps homologué le résultat du match entre Monthey et Massagno. «Mais c’était avant le recours déposé par le club tessinois.» Un recours finalement accepté par la commission de recours et qui devrait relancer le combat entre Swiss Basketball et le BBC Monthey. Ce dernier réfléchit aux suites à donner à cette affaire, sachant qu’il n’existe pas de possibilité de recours.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top