13.04.2019, 05:30

Basket: le BBC Troistorrents veut sonner la révolte

chargement
Après un premier acte manqué, le BBC Troistorrents et Katia Clément veulent réagir.

Finale Vaincues 73 à 44 lors de l’acte I de la demi-finale, Katia Clément et ses coéquipières veulent montrer un autre visage samedi à 17 h 30.

Les données étaient claires avant même le début de cette demi-finale des play-off: pour espérer faire vaciller Elfic Fribourg, le BBC Troistorrents devait réaliser le match parfait.

Malheureusement, mercredi à Saint-Léonard, les Chorgues ne sont pas parvenues à accorder leur partition et ont subi un net revers 73 à 44. «Je pense que nous avons fait un bon début de match, mais nous avons rapidement été paralysées», commente Katia Clément, capitaine de «3T».

A lire aussi: Basketball: Troistorrents lâche l’acte I des demi-finales

L’écart final entre les deux équipes sanctionne le manque d’impact défensif des Bas-Valaisannes «qui se sont désolidarisées» dans ce secteur de jeu. «Nous savons que nous n’avons pas les mêmes armes offensives que Fribourg», poursuit l’intérieure chorgue. «Nous n’avons pas de leader dans ce secteur capable de marquer 30 points sur un match. Mais nous avons le potentiel pour défendre beaucoup mieux.» 

Il n’y a pas de peur dans l’effectif, seulement de la frustration après le premier match. 
Katia Clément, capitaine du BCC Troistorrents

Plus agressives défensivement

La troisième arrière-garde la moins perméable durant la saison régulière n’a pas réussi à retrouver cette rigueur face notamment à la Belge Noémie Mayombo, auteure de 26 réussites mercredi soir. Au point de voir poindre à l’horizon les démons d’une finale perdue 3-0 la saison dernière face à ce même adversaire? «Je ne crois pas qu’il y ait de peur dans l’effectif. Je dirai plutôt qu’il y a beaucoup de frustration après ce premier match où nous ne sommes pas parvenues à montrer notre vrai visage.»

Un visage que l’expérimentée Katia Clément espère résolument plus «agressif» samedi à 17 h 30 sur le parquet des Fribourgeoises. «Elfic a le potentiel pour scorer beaucoup et bien faire circuler la balle. A nous de casser ce jeu et de nous montrer un peu moins gentilles en défense. Un sentiment de révolte doit nous habiter.» Les ingrédients sont là, reste désormais à appliquer la recette à la lettre. 

A lire aussi: Basket: Andrea Csaszar: «J’espère prolonger le plaisir avec le BBC Troistorrents le plus longtemps possible»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top