05.08.2019, 18:00

VTT de descente: la montée en puissance du rider de Verbier Loris Michellod

chargement
Loris Michellod a disputé sa troisième Coupe du monde samedi en Italie. Il enchaîne le week-end prochain avec une quatrième épreuve à Lenzerheide.

VTT de descente Le rider de Verbier Loris Michellod a disputé la deuxième finale de Coupe du monde de sa jeune carrière parmi les élites samedi à Val di Sole en Italie. L’athlète de 20 ans tentera de confirmer son ascension samedi prochain à Lenzerheide.

Val di Sole, dans le nord-est de l’Italie. C’est dans ce cadre enchanteur que Loris Michellod a atteint les deux seules finales de sa carrière en Coupe du monde parmi les élites jusqu’ici. La première remonte à 2018, la seconde au week-end dernier. Depuis le début de la saison, sa deuxième parmi la crème mondiale, le Bas-Valaisan gravit d’ailleurs les échelons semaine après semaine. Début juin, il prenait la 99e place des qualifications de l’étape de Coupe du monde écossaise de Fort Williams. Insuffisant toutefois pour disputer la finale qui n’est promise qu’aux soixante plus rapides et habiles. Un mois plus tard en Andorre, il grignotait quelques rangs pour finir 85e. «J’ai pris cette progression comme un encouragement. Je me suis dit que j’étais sur une pente favorable», confie le rider de Verbier.  

A lire aussi : Le Bagnard Loris Michellod en Coupe du monde de VTT de descente

Une qualification synonyme de victoire

Son état d’esprit et son approche positifs ont été récompensés samedi dernier: sa 48e place des qualifications lui offrait un précieux sésame pour prendre le départ de la finale. Ou comment confirmer et concrétiser sa montée en puissance.

J’ai quand même été un peu surpris par ma qualification. En Coupe du monde, le niveau est relativement élevé. 
Loris Michellod, rider valaisan

«L’important était de rester sur le vélo et de commettre le moins d’erreurs possible», explique-t-il en référence à une piste de qualification piégeuse transformée en patinoire à la suite d’un orage. «J’ai quand même été un peu surpris par ma qualification. En Coupe du monde, le niveau est relativement élevé», ajoute Loris Michellod qui a finalement chuté en finale à la suite d’une erreur technique dans un virage. «L’avoir atteinte était déjà une victoire. Après trois jours de courses, j’étais raide physiquement. En plus, je ne me sens pas encore à 100%.» C’est que le Bagnard revient de blessure.

D’avoir pu atteindre la finale était déjà une victoire. Après trois jours de courses, j’étais raide physiquement.
Loris Michellod, rider valaisan

Attendu dans les Grisons

Une blessure qui avait eu pour conséquence de tronquer sa préparation physique hivernale. Ce qui ne l’empêche pas d’être dans le coup aujourd’hui et de poursuivre sa marche en avant. Cette dernière se poursuivra le week-end prochain. Ce mardi, Loris Michellod, son partenaire du Team JC Racing Verbier Charly Di Pasquale – 48e en Italie – prennent d’ailleurs la direction de Lenzerheide où ils sont attendus pour une nouvelle manche de Coupe du monde. Dans les Grisons, Loris Michellod avait notamment pris la 10e place en finale il y a quelques années. Parmi les juniors. «Je vais cette fois essayer de me requalifier pour la finale parmi les élites puis de réussir la meilleure performance possible. Un top 50 me paraît être un objectif raisonnable.»

A lire aussi : https://www.lenouvelliste.ch/articles/sports/cyclisme/vtt-coupe-du-monde-jolanda-neff-manque-la-victoire-de-peu-a-val-di-sole-857812

 

Un quotidien consacré à 100% au VTT
Le probant week-end italien de Loris Michellod pourrait bien avoir définitivement lancé sa carrière. Alors qu’il jonglait jusqu’à présent entre les bouquins et son vélo, le Bagnard peut enfin se consacrer à 100% à son activité physique. Comme un professionnel. CFC et maturité professionnelle en poche, Loris Michellod a également terminé son travail de comptable auprès de Téléverbier il y a deux semaines. «Je me donne maintenant une année pour me consacrer à plein temps à mon sport. Cela me permettra de m’entraîner bien plus encore pour la fin de saison mais aussi en vue de l’année 2020 au cours de laquelle j’espère bien rouler en Coupe du monde.» 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top