24.06.2019, 19:00

Un conflit des générations là où on ne l’attend pas

Premium
chargement
Christophe Spahr, responsable de la rubrique des sports.

time-out A une époque, pas si lointaine, c’étaient les cyclistes qui faisaient durer le plaisir et repoussaient leurs jeunes concurrents. Aujourd’hui, le favori du prochain Tour de France n’a que 22 ans. En tennis, c’étaient les jeunes qui envoyaient les «vieux» à la retraite. Désormais, il faut avoir 37 ans pour gagner. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

Egan Bernal, une chance pour le cyclisme et le Tour de France

La question ne cesse de tourner en boucle et d’alimenter les observateurs à dix jours du départ du Tour de France. Egan Bernal, vainqueur de Paris-Nice et du Tour de Suisse, promis au Giro avant qu’il se blesse, peut-il déjà être catalogué comme un vainqueur...

Top