29.08.2019, 10:00

Triathlon: ils courent, au propre comme au figuré, du matin au soir

Premium
chargement
Vincent Rochat, Valérie Dirren, Nicolas Galliano, Mariana Solorzano et Nicolas Debons, cinq des huit triathlètes valaisans qui disputeront les Mondiaux à Lausanne ce week-end.

mondiaux à lausanne Huit Valaisans disputeront les Mondiaux à Lausanne, samedi et dimanche. Entre vie professionnelle et vie familiale, ils tentent de caser quelque vingt heures d’entraînement durant la semaine.

Ce n’est pas tout d’accumuler des dizaines de kilomètres dans l’eau, à vélo et en basket. Il faut surtout investir beaucoup de temps, des heures et des heures d’entraînement, afin d’être prêt le jour J. Le triathlon est un sport exigeant. Il requiert aussi une organisation quasi spartiate afin de gérer vie professionnelle, vie familiale et son sport. «C’est vrai qu’on court du matin au soir», sourit Vincent Rochat, membre du comité du Triathlon...

À lire aussi...

time-outTennis: Stan Wawrinka applique sur le court ce qu’il a tatoué sur son brasTennis: Stan Wawrinka applique sur le court ce qu’il a tatoué sur son bras

une premièreEscrime: Clément Métrailler atteint le tableau principal à DohaEscrime: Clément Métrailler atteint le tableau principal à Doha

ProgressionCandide Pralong: «Mes résultats ne sont pas fameux pour autant…»Candide Pralong: «Mes résultats ne sont pas fameux pour autant…»

VolleyballMartigny s’incline, Rhône Volley divise la miseMartigny s’incline, Rhône Volley divise la mise

CompétitionSpecial Olympics: les Valaisans en quête de médailles aux Jeux NationauxSpecial Olympics: les Valaisans en quête de médailles aux Jeux Nationaux

Top