13.10.2020, 09:00

Stand up paddle: les Valaisans se sont mesurés aux meilleurs de France

chargement
Les jeunes ont fait fort ce week-end en France voisine.

Dans des conditions dantesques, plusieurs Valaisans ont participé aux championnats de France de stand up paddle le week-end dernier à Annecy, un lac qui pourrait accueillir le stand up paddle lors des JO de 2024 s'il est retenu comme sport de démonstration.

Des conditions météo dantesques et des champions de renommée mondiale. Parmi eux et au milieu de ce décor, plusieurs Valaisans avaient également effectué le déplacement du lac d'Annecy pour y disputer les championnats de France de paddle. 

Principal défi du week-end, la longue distance de 20 kilomètres a été corsée par des vagues de plusieurs dizaines de centimètres générées par un vent froid du nord soutenu, avec des rafales pouvant atteindre les 60km/h. «Dans ces conditions, et à voir le nombre d’abandons, notamment chez les leaders, atteindre la ligne d’arrivée était à lui seul un défi de taille», commente Nick Crettenand, président du club de paddle de Sion.

Rester debout, une victoire en soi

Les Sédunois de SUPspirit n’ont d’ailleurs pas démérité dans ces conditions extrêmes: sur les 200 inscrits, Florence Julen termine 13e et 4e internationale chez les femmes en 3 heures et 4 minutes. Chez les hommes, Nick Crettenand finit 35e au général et 2e international derrière le vice-champion suisse Wolfgang Guetg avec un temps de 2h33. Bertrand Evéquoz boucle lui le parcours à la 62e place  (2h56).  "Pour nous qui avons l’habitude de nous entraîner sur un plan d’eau calme et stable, nous avons dû lutter du départ à l’arrivée sans relâcher la concentration, juste pour rester debout sur la planche. Alors que les cinq premiers ont maintenu une moyenne hallucinante de 10km/h sans tomber à l’eau, nombreux sont ceux qui ont goûté à l’eau du lac. Moi le premier», sourit Nick Crettenand.

 Pour nous qui avons l’habitude de nous entraîner sur un plan d’eau calme et stable, nous avons dû lutter du départ à l’arrivée sans relâcher la concentration, juste pour rester debout sur la planche. 
Nick Crettenand, paddleur valaisan

Le jeune Malick Julen star du week-end

Le champion du week-end pour le club de Sion est un junior. Malick Julen, qui faisait partie des plus jeunes compétiteurs, a en effet réalisé plusieurs performances de choix parmi les meilleurs juniors français, catégorie regroupant des enfants jusqu’à 15 ans. Du haut de ses neuf ans, il a terminé 4e sur les six kilomètres, 4e au sprint de 200 mètres et 6e sur la Technical. Nul doute que la relève du paddle valaisan est assurée. Réjouissant quand on sait que ce même lac d’Annecy pourrait accueillir le stand up paddle lors des JO de 2024 s'il est retenu comme sport de démonstration. Le jeune valaisan n’aurait que 13 ans. Mais quatre ans plus tard.... 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

une longue pauseCovid-19: les sportifs amateurs, dans les disciplines avec contact, sont contraints de faire une pauseCovid-19: les sportifs amateurs, dans les disciplines avec contact, sont contraints de faire une pause

réactionsCovid-19: «Le sport est déconsidéré, un laissé-pour-compte…», déplorent les clubs professionnels valaisansCovid-19: «Le sport est déconsidéré, un laissé-pour-compte…», déplorent les clubs professionnels valaisans

En directSport Valais Express: la Dérupe maintenue sur un moisSport Valais Express: la Dérupe maintenue sur un mois

time-outCovid-19: ça dépend des cantons, où le joueur était assis, avec qui il s’est entretenu dans le bus…Covid-19: ça dépend des cantons, où le joueur était assis, avec qui il s’est entretenu dans le bus…

ExceptionLe Curling Masters de Champéry résiste à la crise du coronavirusLe Curling Masters de Champéry résiste à la crise du coronavirus

Top