12.08.2018, 18:22

Sierre-Zinal: Kilian Jornet réécrit l'histoire

chargement
1/3  

exploit Et de six! L’Espagnol a remporté dimanche la 45e édition de la course des cinq 4000. Il devient ainsi le recordman du nombre de victoires et entre toujours plus dans la légende.

Insaisissable. Insatiable. Impérial. En quarante-cinq ans d’histoire, Sierre-Zinal a vu défiler les champions, mais la mythique course valaisanne a fini par trouver son roi. Kilian Jornet trône désormais en tant qu’unique détenteur du record de victoires. Avec sa sixième couronne, il devance son idole de jeunesse, Ricardo Mejia, au palmarès de la course des cinq 4000.

2 h 31’39, jamais encore – en huit participations – l’Espagnol n’avait été aussi rapide. «C’est du pur bonheur, parce que j’adore cette course», a lâché le grand vainqueur de l’édition 2018. «Je ne savais pas trop où je me situais après m’être entraîné surtout au plat depuis mon retour de blessure.» Le Catalan a eu sa réponse, il se situe tout simplement au-dessus de la mêlée.

A lire aussi : Sierre-Zinal: la course dans les yeux de ses légendes

«Revenir aussi fort après sa blessure, c’est phénoménal», commentait Pablo Vigil, quadruple vainqueur sur ce même parcours. «Je ne sais pas si les gens ont conscience que l’on vient de vivre un des moments les plus incroyables de l’histoire du sport, toutes disciplines confondues.» Et l’Américain avoue qu’il n’exagère qu’un peu. «Psychologiquement, ce qu’il réalise est grandiose. Car quand un athlète ne peut pas courir, il a du temps pour réfléchir et surtout pour douter.» 

Simpson premier, derrière Jornet

Le doute, Rob Simpson – dauphin de Kilian Jornet pour la deuxième année consécutive – a bien tenté de l’insuffler dans la tête de son adversaire, mais il n’y est pas parvenu. «Je me sentais très bien, alors lorsque nous sommes arrivés au plat, j’ai tenté d’accélérer», explique le Britannique. «Mais il ne m’a pas lâché.»

Et après s’être «accroché», le vainqueur du jour a porté l’estocade dès que le tracé s’est à nouveau élevé. «Je ne sais pas comment il le fait, mais il le fait. On ne peut que saluer sa performance», témoigne Rob Simpson. À ses côtés, l’Américain Max King – qui a réalisé le 16e chrono du jour – résume la situation en une seule phrase: «Tu es premier, derrière Kilian».

Ni la chaleur, ni le plateau de coureurs très relevé n’auront donc inquiété le roi de Sierre-Zinal. «Plus c’est difficile et plus ça me plait», avoue le Catalan. «Il faisait un peu chaud aujourd’hui, mais en même temps, avec ce temps, j’ai pu profiter de tous ces magnifiques paysages.» 

Le record de Wyatt reste debout

Une seule ombre aurait pu ternir «la journée magnifique» de Kilian Jornet; celle de ne pas avoir détrôné Jonathan Wyatt et son chrono record de 2 h 29’12. «Je n’en fais pas une fixation», balaie le trentenaire. «C’est au plat que Wyatt a fait la différence, nous n’avons pas les mêmes capacités dans le domaine.

De mon côté, je préfère la polyvalence et je ne changerai pas.» Personne n’osera s’en plaindre. «L’important est ailleurs et Kilian le sait», commente Pablo Vigil. «Nous, nous devons simplement être reconnaissants de voir courir pareil champion sous nos yeux.» 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Sierre-Zinal: huit invités se lancent dans le défi des cinq 4000Sierre-Zinal: huit invités se lancent dans le défi des cinq 4000

Top