Pierre-André Ramuz l’emporte sur ses terres à Fully-Sorniot

chargement

Course à pied Le coureur de Charrat a signé dimanche son premier succès à Fully-Sorniot. Chez les femmes, la victoire est revenue à Charlotte Lang.

 22.09.2019, 20:42
Pierre-André Ramuz s'impose pour la première fois sur Fully-Sorniot.

Pierre-André Ramuz s’offre une première victoire à Fully-Sorniot. Deuxième l’an dernier derrière César Costa, le coureur de 41 ans empoche cette 45e édition en 1 h 06’20, soit 21 secondes de moins que son meilleur chrono réalisé l’an dernier. Au terme des huit kilomètres de course, il devance sur la ligne d’arrivée Maximilien Drion de 2’13 et Ludovic Lattion de 4’11. «Je suis d’autant plus content que c’est la première fois que je remporte Fully-Sorniot», apprécie Pierre-André Ramuz. «C’était une des dernières épreuves de la région qu’il manquait à mon palmarès et combler cette absence était important à mes yeux. Les conditions optimales dans lesquelles s’est déroulée la course m’ont permis de pleinement m’exprimer.»

Une victoire à la maison

Citoyen de Charrat, Pierre-André Ramuz confesse sans détour que ce succès a une saveur toute particulière. «Je jouais d’autant plus à la maison que mon épouse vient de Fully. Franchir la ligne d’arrivée sous les encouragements de ses proches est une sensation indescriptible.» Premier devant deux coureurs de respectivement 19 et 23 ans ses cadets, Pierre-André Ramuz confirme, si le besoin s’en ressentait encore, que l’âge n’a pas d’emprise sur ses performances. «J’étais au contact de Maximilien jusqu’au premier ravitaillement. A ce moment-là, je prends conscience que je peux accélérer la cadence, ce qui m’a permis de prendre la tête de la course.» Une tête qu’il ne lâchera plus. «L’expérience est une précieuse alliée dans ce type d’épreuves. J’ai déjà disputé Fully-Sorniot à de multiples reprises, ce qui m’a permis de bien gérer mon effort.»

Charlotte Lang en championne

Disputée sur le même tracé, l’épreuve féminine a également fait la part belle aux jeunes pousses. Première sur la ligne d’arrivée, la Blèque Charlotte Lang, 18 ans, confirme sa montée en puissance en signant un nouveau succès de prestige. Pour rappel, elle avait déjà remporté la Grimpette des Bedjuis il y a deux semaines. Après 1 h 20’29 d’effort, elle devance sur le podium la Genevoise Nathalie Philipp de 1’09. Troisième, Christine Gex-Fabry termine pour sa part à 6’29 de Charlotte Lang.

Un engouement populaire intact

Coordinateur de l’épreuve, Fabien Mérinat dresse un bilan plus que positif de l’épreuve. «La première satisfaction est que tout s’est bien déroulé et que nous n’avons eu affaire qu’à peu de pépins physiques. L’organisation était bien rodée et les coureurs contraints d’abandonner ont rapidement pu être pris en charge.» Ajouté à cela un engouement populaire intact, ce 45e Fully-Sorniot est un franc succès pour les organisateurs. «La course représente un véritable défi pour les gens du coin», poursuit Fabien Mérinat. «Il s’agit avant tout d’une grande fête et de nombreuses personnes y prennent part, sans pour autant être des sportifs aguerris. De notre côté, l’objectif est de conserver cet état d’esprit familial, tout en essayant de gagner en visibilité. A cet effet, la présence sur la ligne de départ de grands noms de la course de montagne, comme Pierre-André Ramuz ou encore Maximilien Drion pour ne citer qu’eux, est un sacré coup de pouce.»

 

Le Trail des Cabanes continue de séduire
Disputée en parallèle de Fully-Sorniot par quelque 132 athlètes, la seconde édition du Trail des Cabanes a également rencontré un franc succès. Après plus de 40 kilomètres d’effort, c’est finalement Cédric Mariéthoz qui l’a emporté en 4 h 54’02, devançant le Français Dorian Marchal de 1’57 alors qu’Antoine Piatti complète le podium avec 11’37 de retard sur le leader. Un bilan qui réjouit Fabien Mérinat. «Cette épreuve a été créée afin de faire face à l’essor que connaît actuellement le trail. Nous avions notamment ressenti un intérêt grandissant des gens du coin pour cette discipline, ce qui nous a conduits à franchir le pas l’an dernier», relève le coordinateur. «Après des débuts encourageants, il est désormais important de se constituer une solide base de participants afin de continuer à grandir. Nous ne craignons toutefois pas que le trail fasse de l’ombre à Fully-Sorniot car il s’agit d’épreuves bien distinctes. Une se rapproche davantage du ski-alpinisme, alors que l’autre est de la pure course de montagne.»  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Deuxième journéeRallye du Valais: Sébastien Carron poursuit son sans-fauteRallye du Valais: Sébastien Carron poursuit son sans-faute

Talent8 étoiles valaisannes: Stevan Maitin, le judoka qui rêve d'or olympique8 étoiles valaisannes: Stevan Maitin, le judoka qui rêve d'or olympique

En continuSport Express Valais – Basket: Hélios perd l’une de ses joueuses étrangèresSport Express Valais – Basket: Hélios perd l’une de ses joueuses étrangères

Grande formeGymnastique: Stefanie Siegenthaler en finale du concours général des Mondiaux de KitakyushuGymnastique: Stefanie Siegenthaler en finale du concours général des Mondiaux de Kitakyushu

Time-outSki: le Cervin en arrière-plan lors d’une descente, c’est le jackpot assuré pour ZermattSki: le Cervin en arrière-plan lors d’une descente, c’est le jackpot assuré pour Zermatt

Top