03.12.2018, 19:01
Lecture: 5min

Le samedi à Paris, c’est gilet jaune et le lundi, c’est costard cravate

Premium
chargement
Christophe Spahr, responsable de la rubrique des sports.

time-out Quel décalage entre la manifestation du peuple, habillé d’un gilet jaune et la cérémonie du Ballon d’or, sur invitation et pour millionnaires! Deux jours d’écart, quelques hectomètres de distance mais un monde entre ces deux milieux. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

Costard ou gilets jaunes? Le peuple ne choisit pas

C’est le hasard du calendrier et des lieux – le Grand Palais n’est distant que de quelques mètres des Champs-Elysées – mais là où, lundi soir, le costard cravate était de rigueur, le champagne et les petits fours au frais à l’occasion d’une cérémonie – le Ballon d’or –...

À lire aussi...

InterviewKilian Jornet: «Sierre-Zinal, c’est un peu mon pèlerinage»Kilian Jornet: «Sierre-Zinal, c’est un peu mon pèlerinage»

BilanConcours hippiques: Michel Darioly a franchi les obstaclesConcours hippiques: Michel Darioly a franchi les obstacles

En DirectSport Valais Express: deux Valaisans aux Mondiaux de VTTSport Valais Express: deux Valaisans aux Mondiaux de VTT

HistoireFully-Sorniot: le coureur colombien William Rodriguez menace le temps de son logeur Alexis Gex-FabryFully-Sorniot: le coureur colombien William Rodriguez menace le temps de son logeur Alexis Gex-Fabry

StratosphériqueSki freestyle: Mathilde Gremaud réalise un Switch Double Cork 1440, une première féminineSki freestyle: Mathilde Gremaud réalise un Switch Double Cork 1440, une première féminine

Top