06.01.2020, 12:00

Le fondeur du val Ferret Candide Pralong se rassure en Coupe d’Europe

chargement
Candide Pralong est sur la pente ascendante.

de retour Septième en Coupe d’Europe dimanche, le fondeur du val Ferret est sur la pente ascendante après avoir été victime du syndrome de surentraînement.

15 décembre 2019: ce jour-là à Davos, Candide Pralong retrouve la Coupe du monde. Deux ans après son ultime apparition à ce niveau. Touché par le syndrome de surentraînement, le fondeur du val Ferret avait été mis sur la touche. A l’insu de son plein gré, évidemment.  

A lire aussi : Le fondeur valaisan de Coupe du monde Candide Pralong l’avoue: «C’est encore les montagnes russes…»

80e lors de son retour parmi l’élite mondiale du ski nordique mi-décembre, Candide Pralong n’a retrouvé le chemin de la compétition que le week-end dernier en Coupe d’Europe. A Campra au Tessin. «Ça s’est beaucoup mieux déroulé qu’à Davos. Heureusement, d’ailleurs», sourit-il.

Au cours du sprint disputé en style classique, Candide Pralong a terminé au 16e rang du prologue et 18e au classement final, synonyme de deuxième place en Coupe suisse. «Ce résultat me convient. Ce n’est pas si mal. D’autant plus que le sprint couru en style classique n’est pas trop ma tasse de thé», commente le Valaisan qui est monté en puissance le lendemain au cours du 15 kilomètres classique.

Ce n’est évidemment pas un exploit. Mais par rapport au contexte de ces dernières semaines, ce résultat est rassurant.
Candide Pralong, fondeur valaisan

Une réponse à ses questions

Septième de la Coupe d’Europe, il a été le Suisse le plus rapide. Une très belle performance pour celui qui revient gentiment mais sûrement dans le circuit. «Ce n’est évidemment pas un exploit. Mais par rapport au contexte de ces dernières semaines et mois, ce résultat est rassurant. Je ne savais plus tellement où je me situais. Il me prouve que je suis dans une bonne dynamique.» 

Il ne veut pas griller les étapes

Candide Pralong va tenter de surfer sur cette pente ascendante. Avec pour objectif de retrouver la Coupe du monde. «La forme est bonne. Mais je ne veux pas griller les étapes», nuance le fondeur. «C’est pour cette raison que je vais retourner m’entraîner et qu’aucune course ne figure au calendrier de mon prochain week-end. Plutôt que d’enchaîner les épreuves tous les week-ends, je préfère patienter et revenir plus fort encore plus tard.» 

La forme est bonne. Mais je ne veux pas griller les étapes.
Candide Pralong, fondeur valaisan

Il se rendra là où ses entraîneurs lui disent d’aller

Plus fort, mais où? «A ce niveau, c’est encore le mystère. Je ne sais pas sur quelle épreuve je reviendrai dans deux semaines. En Coupe d’Europe? En Coupe du monde? J’irai où mes entraîneurs me diront d’aller. Si on me donne la possibilité d’aller en Coupe du monde, j’irai avec plaisir et je ferai du mieux possible. Si on me dit de refaire mes preuves en Coupe d’Europe, alors je prendrai tout autant de plaisir à passer une nouvelle fois par cette case.»


Deuxième meilleur Suisse samedi, Candide Pralong est monté sur la plus haute marche de la Coupe suisse dimanche. ©DR


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

hommageTrail: «Andrea Huser, c’était l’humilité et la simplicité», témoignent les sportifs valaisansTrail: «Andrea Huser, c’était l’humilité et la simplicité», témoignent les sportifs valaisans

sauvetageVendée Globe: Jean Le Cam récupère Kevin Escoffier sain et saufVendée Globe: Jean Le Cam récupère Kevin Escoffier sain et sauf

ChangementCourse à pied: dès 2021, Sierre-Zinal sera avancé d’un jour et se courra le samediCourse à pied: dès 2021, Sierre-Zinal sera avancé d’un jour et se courra le samedi

time-outEn Suisse, les sportifs ne sont vraiment pas égaux devant leur fiche de payeEn Suisse, les sportifs ne sont vraiment pas égaux devant leur fiche de paye

disparitéIls se battent pour que l’unihockey soit reconnu dans le Valais romandIls se battent pour que l’unihockey soit reconnu dans le Valais romand

Top