23.09.2019, 19:00
Lecture: 4min

La Laver Cup, un format hybride qui plaît au peuple

Premium
chargement
Christophe Spahr, responsable de la rédaction sportive.

time-out Si ce n’était qu’une exhibition, la Laver Cup n’engendrerait pas autant de stress chez les joueurs. Si c’était une vraie compétition, les champions ne s’amuseraient pas autant. Il est toujours aussi difficile de ranger le bébé de Roger Federer dans une catégorie plutôt qu’une autre. Seule certitude: elle a déjà trouvé son public. Celui-ci a adoré. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

Foot: la vérité de l’été n’est pas celle de l’automne

En toute franchise, qui aurait pu prédire, à la mi-juillet, lorsque le FC Sion n’avait pas inscrit le moindre but dans le jeu durant toute la préparation, qu’il occuperait, l’espace même de quelques heures, seul la première place en Super League? Comme quoi, il n’y aura jamais de...

À lire aussi...

En directSport Valais Express: Rallye: Mike Coppens tient la cadence au Rallye Monte-CarloSport Valais Express: Rallye: Mike Coppens tient la cadence au Rallye Monte-Carlo

Une condition?Coronavirus: pourquoi le vaccin obligatoire avant les JO n’emballe pas les athlètes valaisansCoronavirus: pourquoi le vaccin obligatoire avant les JO n’emballe pas les athlètes valaisans

DommageHandball: la Suisse s’incline face au Portugal au Mondial, pas de quarts de finaleHandball: la Suisse s’incline face au Portugal au Mondial, pas de quarts de finale

ExceptionsCoronavirus: sportifs de moins de 16 ans, ils continuent, eux, à s’entraîner normalementCoronavirus: sportifs de moins de 16 ans, ils continuent, eux, à s’entraîner normalement

incroyableHandball: comment l’équipe de Suisse a débarqué au Mondial pour brillerHandball: comment l’équipe de Suisse a débarqué au Mondial pour briller

Top