18.08.2018, 12:25

L'Allemand Andreas Seewald remporte la 29e édition du Grand Raid

chargement
Andreas Seewald remporte la 29e édition.

VTT L'Allemand Andreas Seewald a remporté samedi la 29e édition du Grand Raid en 6h00'12''. Arnaud Rapillard, meilleur valaisan, termine au 9e rang. Record pour Esther Süss côté féminin qui détrône la Valaisanne Florence Darbellay, 3e. Le triple champion du monde de moto Dani Pedrosa a lui aussi franchi la ligne d'arrivée à Grimentz.

L'Allemand Andreas Seewald a remporté samedi la 29e édition du Grand Raid. C'est le deuxième homme seulement à entrer dans les six heures avec Urs Huber, quintuple vainqueur mais qui a été contraint à l'abandon après trente minutes de courses samedi. 

 

Le vainqueur du jour en pleine discussion avec Jean-Pierre Fournier, président du comité d'organisation. @FREDERIC DUBUIS

Le meilleur Valaisan, Arnaud Rapillard, termine son pensum au 9e rang en 6h25'54''. "C'est un peu ma place au Grand Raid", sourit le Contheysan, qui avait fini à cette même place l'an dernier. "Accrocher un top 5 ici une fois serait quand même un rêve." Arnaud Rapillard se consolera en se disant qu'il termine sur la deuxième marche du podium de sa catégorie des Seniors 1. "Ça fait toujours un trophée à ramener à la maison", rigole-t-il. 

 

Arnaud Rapillard, 9e. Comme l'an passé. @FREDERIC DUBUIS

À lire aussi : Le Valaisan Gilles Mottiez s'impose sur le tracé de 68 km du Grand Raid

 

Nouveau record pour Esther Süss, Florence Darbellay 3e

Côté féminin, la course a été remportée par Esther Süss. Déjà victorieuse en 2007 et 2008, a inscrit une troisième fois son nom au palmarès du Grand Raid. La championne du monde de VTT marathon en 2012 et vice-championne l’année suivante en a profité pour établir une nouvelle meilleure marque en bouclant le tracé en 7h30'45. 

La Valaisanne Florence Darbellay doit pour sa part rendre sa couronne. Victorieuse en 2017, elle termine cette année sur la troisième marche du podium avec un temps de 8h05'55. "J'ai souffert. Enormément souffert. Je n'avais pas les jambes aujourd'hui", avoue Florence Darbellay. "Même si j'aurais bien aimé repasser une fois sous la barre des huit heures, je suis heureuse de voir que le mental était là."  Autre consolation pour elle: elle garde le maillot de leader de l'Alpine Cup. 

Florence Darbellay une nouvelle fois sur le podium. @FREDERIC DUBUIS

Dani Pedrosa en mode photographe et cameraman

Dani Pedrosa, qui a pris le départ d'Hérémence, a bouclé les 68 kilomètres en 6h25'14''. "C'était fatigant. Surtout la montée du Pas de Lona", rigole le triple champion du monde de moto qui participait à l'épreuve valaisanne pour la première fois. Plus que le chrono, l'Espagnol en a profité pour changer ses idées. "Je me suis souvent arrêté pour prendre des photos et filmer ces paysages qui sont juste splendides."

 

Dani Pedrosa en pleine discussion après son arrivée avec Urs Huber, quintuple vainqueur de l'épreuve. @FREDERIC DUBUIS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top