21.10.2019, 20:38

KM Vertical de Fully: Aurélien Gay réussit son test

chargement
Aurélien Gay en pleine action sur le Kilomètre vertical de Fully.

Kilomètre vertical Aurélien Gay du Levron prend le quatrième rang du kilomètre vertical de Fully.

Les Italiens dominent le Kilomètre vertical de Fully. Henri Aymonod précède deux de ses compatriotes transalpins au classement scratch des hommes. Il confirme son succès de 2018 en 31’36’’. Aurélien Gay se place en embuscade derrière les flèches tricolores.

Comme l’an dernier l’athlète du Levron signe la meilleure performance valaisanne à 1’22’’ du vainqueur. «Ce résultat me satisfait pleinement», confie le spécialiste de ski-alpinisme. «La pluie avait rendu le terrain très glissant. Les appuis coûtaient beaucoup d’énergie. Malgré ces conditions, je n’ai perdu que vingt secondes par rapport à mon temps de l’année dernière. Je m’attendais à un écart plus important, au moins trente secondes.» Il sera au départ de la vingtième édition programmée le 24 octobre 2020.

Pas le moindre répit

L’épreuve fulliéraine s’inscrit comme un test avant le coup d’envoi de la saison hivernale. «C’est une course qui ne tolère pas la moindre faiblesse physique ou mentale », souligne Aurélien Gay. «Elle n’offre pas le moindre répit. Le test de résistance est sans pitié. Contrairement aux parcours proposés sur les Vertical Race de ski-alpinisme, il n’y a aucune variété, ni changement de pente qui te donne une possibilité de relance. Si tu n’as pas les jambes, tu sais dès le départ que c’est foutu.»

Une pente moyenne supérieure à cinquante pour cent met à mal l’organisme sur une distance de 1920 mètres pour un dénivelé de 1000m exactement. «Habituellement, nous pouvions suivre sur internet la progression des autres. Un problème nous a privés de ce service cette année. Je ne savais rien des chronos de mes concurrents au départ. De toute manière, tu te bats contre toi-même. Le contexte est particulier. Tu évolues sans les repères que te donne une progression en groupe.» Aurélien Gay troquera désormais ses baskets contre des lattes avec la confiance «d’un test de forme réussi».

Chez les dames, Christel Dewalle relègue la concurrence à plus de deux minutes. Elle franchit la ligne d'arrivée en 34’49’’. La Française précède les Valaisannes du Haut Victoria Kreuzer et Alessandra Schmid. Son chrono lui aurait donné le sixième rang chez les hommes. Elle termine à cinq secondes de la montée la plus rapide qu’elle avait réalisée en 2014.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ski-alpinismeLe globe de cristal pour Aurélien Gay parmi les juniorsLe globe de cristal pour Aurélien Gay parmi les juniors

Top