03.06.2019, 19:00

Tennis: avec Roger Federer, à Roland-Garros, la terre lave plus blanc

Premium
chargement
Christophe Spahr, responsable de la rubrique des sports.

time-out N’importe quel joueur lambda qui dispute un match sur terre battue sort du court maculé de sable et marqué, physiquement. Roger Federer, lui, est toujours propre sur lui. Il pourrait presque se rendre en boîte. C’est énervant, une telle perfection. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

Cyclisme: Simon Pellaud n’est pas qu’un attaquant compulsif

N’avait-on pas déjà à peu près tout dit, ces dernières semaines, à propos de Simon Pellaud? Eh bien non! Le Martignerain est généreux dans l’effort; il est un attaquant compulsif. En résumé, il ne calculait jamais. Le passé, ici, n’est pas anodin. Parce qu’en France, en l’espace de trois jours,...

Top