Construction : le boom technologique

chargement

CONSTRUCTION Drones, dispositifs digitaux ou encore exosquelettes, les filières de la construction se trouvent au cœur de nombreux développements technologiques.

 18.06.2021, 05:30
Partenaire
Une publication de l'Association valaisanne des entrepreneurs et du Bureau des métiers, à suivre tout au long de l'année. 
Textes : Thomas Pfefferlé
Illustration : Krum (www.absurdopolis.com)


5 technologies qui font partie de la construction de demain  

Des innovations avec lesquelles les apprentis seront formés dès le début de leur parcours. Découvrez les outils et processus qui font évoluer les métiers de la branche, en cliquant sur les animations ci-dessous. Apprenez-en plus également en vidéo.


BIPV

la nouvelle donne du solaire

Le photovoltaïque constitue un levier durable clé dans la construction. Mais jusqu’à présent, les panneaux solaires posaient problème aux architectes. Car les modules disponibles, peu esthétiques et souvent non modifiables, représentaient une contrainte afin d’être intégrés au sein d’un projet. On les a donc placés en toiture pour produire de l’énergie uniquement.

Aujourd’hui les technologies solaires ont fait un bond en avant, notamment sous l’impulsion de plusieurs centres de recherche européens. Les panneaux photovoltaïques sont désormais disponibles en diverses couleurs et textures. Un gain esthétique qui représente un énorme avantage constructif et durable car il est maintenant possible d’intégrer ces éléments en façade. Ces modules dits BIPV – pour Building Integrated Photovoltaics – sont donc des parties intégrantes d’un ouvrage qui produisent de l’énergie.

Les panneaux photovoltaïques sont désormais disponibles en diverses couleurs et textures. 






Drone 

La technologie qui prend son envol 

L’utilisation des drones dans la construction se généralise dans de nombreux domaines. Voici trois exemples clés.

Suivi de chantier. Le drone est idéal pour suivre rapidement et à bas coût l’avancée de travaux. Equipé d’un GPS et d’une caméra, il peut prendre une photo depuis le même point de vue toutes les semaines par exemple. Sa précision peut aussi être utile pour prendre des mesures.

Inspection de bâtiments et d’infrastructures. Au long du cycle de vie d’un ouvrage, il faut inspecter son état à intervalles réguliers. Soudures, armatures métalliques ou encore fuites et infiltrations peuvent être examinées avec une très grande précision grâce au drone et à ses instruments d’observation.

Cartographie et intégration 3D. Les municipalités et architectes recourent de plus en plus au drone pour cartographier et référencer des zones ainsi que pour intégrer des modélisations 3D dans des photos aériennes ou des modèles digitaux. 

Domotique 

des maisons toujours plus intelligentes

Entre l’informatique et le montage électrique, la domotique ne cesse de se développer. Voici trois futures tendances à connaître en la matière:

  1. Les interfaces de commande vocale.
    Même si elles existent déjà, il reste encore à développer un système unique qui permette de centraliser les commandes de l’ensemble des appareils et infrastructures d’un bâtiment par l’intermédiaire d’une seule Interface.

  2. L’internet des objets sur-mesure.
    Les dispositifs connectés existent déjà, mais dans un futur proche il est probable que chaque maison soit munie de son propre système en fonction des souhaits émis par les occupants selon leurs besoins et préférences.

  3. La compréhension spatiale. Les logements deviendront «intelligents» lorsque leur système domotique sera capable d’analyser nos habitudes de vie pour faciliter notre quotidien: allumer la lumière selon notre position et nos déplacements, préchauffer le four en fonction de nos habitudes culinaires ou encore commander les courses avant que le réfrigérateur ne soit vide.

Les logements deviendront intelligents et seront capable d'analyser nos habitudes de vie



Exosquelette

L'ouvrier augmenté

C’est quoi? Un prolongement technologique du corps humain élaboré pour soulager la charge physique liée à certaines activités.

Comment ça fonctionne? Porté telle une combinaison ou fixé à une structure comme un échafaudage, l’exosquelette démultiplie les capacités physiques. En absorbant la charge des matériaux et outils manipulés, il diminue fortement, voire supprime, l’apparition des troubles musculo-squelettiques liés à la répétition d’efforts produits durant des années.

En utilise-t-on déjà? Oui. En Suisse, la filiale helvétique du groupe Colas a expérimenté un prototype d’exosquelette sur un chantier de construction de route à Genève il y a quelques années. Au Canada, plusieurs types d’exosquelettes sont introduits sur certains chantiers, notamment pour les travaux de maçonnerie.

BIM

Le chantier digital

Trois questions à Giulio Sovran et Luigi Di Berardino (DBS Architectes).

Qu’est-ce que le BIM ? 

BIM est l’abréviation de Building Information Modeling. C’est une maquette 3D évolutive qui permet d’élaborer puis de suivre toutes les étapes qui interviennent entre la conception d’un ouvrage, la planification de sa construction, le suivi du chantier et l’entretien du bien une fois construit.

Quel impact cet outil digital va-t-il générer dans le suivi d’un chantier?

Il permet de fournir toutes les informations liées aux volumes dans le cadre d’appels d’offres. Lors de la construction, le BIM optimise la coordination entre les différents corps de métiers qui interviennent sur le chantier. Chaque partie prenante peut modifier et suivre en temps réel la maquette numérique pour être constamment à jour sur les évolutions du projet. Un gain d’efficacité énorme qui permet de maîtriser, voire de réduire, les coûts.

Avec le BIM, chaque partie prenante peut modifier et suivre en temps réel la maquette numérique au cours de l'évolution du projet.


Quand l’utilisation du BIM devrait-elle se généraliser en Suisse? 

Le BIM est déjà utilisé pour des projets de grande envergure. Durant ces prochaines années, on peut s’attendre à ce qu’il soit adopté pour davantage de types d’ouvrages. Il s’agit aussi de faire avancer les administrations publiques, pour qui les soumissions de plans sur papier restent encore de mise aujourd’hui.

BIM : la maquette numérique de demain



Concours

Un intrus s'est caché dans l’illustration en sommet de page. Trouve-les et participe au tirage au sort pour gagner un crédit de CHF 300.- sur l’App Store ou le Play Store.


Comment participer?


1. Prends en photo les intrus en question;

2. Poste les photos sur Instagram avec le hashtag #batislavenir;

3. Participe au tirage au sort pour gagner le prix.


Rendez-vous le 27 août pour découvrir les constructions qui feront le Valais de demain.



  Réagir à cet article
Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ServiceL’ombudsman de la santé, ça sert à quoi et s’adresse à qui?L’ombudsman de la santé, ça sert à quoi et s’adresse à qui?

Au quotidienDouleurs chroniques: quand le mal ne se fait jamais la malleDouleurs chroniques: quand le mal ne se fait jamais la malle

Chronique santéY a-t-il une collecte de données sur le cancer en Valais?Y a-t-il une collecte de données sur le cancer en Valais?

Des rituels d’information à recréerDes rituels d’information à recréer

EauLe projet récompensé réduit les besoins en eau de l’agriculture localeLe projet récompensé réduit les besoins en eau de l’agriculture locale

Top