Universités: les futurs professeurs ne veulent plus des années de galère

chargement

HAUTES ÉCOLES La relève scientifique en a assez des contrats à durée déterminée et a lancé une pétition pour obtenir du changement. Les politiciens se sont penchés sur la question.

  23.12.2020, 00:01
Lecture: 9min
Premium
La plupart de ceux qui aspirent à une carrière académique commencent par des années de CDD, souvent non-reconduits, qui provoquent une précarisation de ce personnel ultra-formé.

Elle a fini par jeter l’éponge. Caroline*, la quarantaine, employée dans le domaine de la culture après un long chômage et une reconversion professionnelle difficile, pensait faire une carrière académique. Elle avait été maître-assistante à la Faculté des lettres de l’Université de Genève pendant dix ans (dont deux en tant que boursière). Or ce type de poste est à durée déterminée. Arrivée à l’échéance de son contrat sans renouvellement possible, elle a obtenu une suppléance de chargée...

À lire aussi...

étudeSanté: des chercheurs de l’Université de Bâle ont découvert un mécanisme moléculaire de la mémoire à long termeSanté: des chercheurs de l’Université de Bâle ont découvert un mécanisme moléculaire de la mémoire à long terme

RICHESSEUniversité de Zurich: l’enquête d’un Vaudois fait des remousUniversité de Zurich: l’enquête d’un Vaudois fait des remous

Guerre commercialeEtats-Unis: Pompeo appelle les universités à se méfier des étudiants chinoisEtats-Unis: Pompeo appelle les universités à se méfier des étudiants chinois

Top