12.06.2019, 00:01

Une volée de bois vert pour Boris Johnson

Premium
chargement
La dernière provocation de Boris Johnson n’est pas restée sans suite.
Par Tanguy Verhoosel, bruxelles

ROYAUME-UNI Le candidat donné favori dans la course à la succession de Theresa May menace de couper les vivres à l’Union. Une provocation fortement critiquée.Le candidat donné favori dans la course à la succession de Theresa May menace de couper les vivres à l’Union. Une provocation fortement critiquée.

Boris Johnson, le principal candidat à la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britanniques, n’a pas attendu le lancement de sa campagne, aujourd’hui, pour jeter un (nouveau) pavé dans la mare, qui a fait boomerang.

Dans un entretien publié dimanche dans le «Sunday Times», Boris Johnson a indiqué qu’il refuserait de payer la...

Top