Une entreprise française propose un congé menstruel à ses employées, une première

chargement

Santé Basée à Montpellier, la société autorise ses employées à s’absenter une journée en cas de règles douloureuses. Une première en France, voire en Europe.

 22.04.2021, 14:23
Le congé menstruel existe dans plusieurs pays, principalement en Asie. (illustration)

De nombreuses femmes les subissent chaque mois: les douleurs liées aux règles. À Montpellier, une entreprise a pris une décision qui s’avère être une première en France: octroyer à ses salariées un congé payé d’une journée pendant leurs menstruations.

La société La Collective a introduit cette possibilité le 1er janvier 2021, rapporte Le Figaro. Elle prend entièrement en charge cette journée d’absence et les employées concernées n’ont pas besoin de fournir de justificatif médical. Il ne s’agit pas d’un arrêt maladie. 

 

 

L’adoption de ce congé menstruel a été acceptée à la quasi-unanimité par les employés en assemblée générale, aussi bien par les femmes que par les hommes. Depuis sa mise en place, neuf journées de congé ont été octroyées.

D’abord au Japon

S’il s’agit bien d’une première en France, difficile de dire si une autre entreprise en Europe a déjà introduit ce concept. En Italie, la création d’un congé menstruel avait été discutée en 2017, avant d’être abandonnée.

C’est surtout en Asie que de tels congés sont possibles, notamment au Japon, premier pays à l’avoir officiellement instauré en 1947 déjà. On les trouve aussi en Corée du Sud, en Indonésie, ou encore aux Philippines. 

Néanmoins, en pratique, ils sont très peu utilisés, en tout cas au Japon où seules 0,09 des employées ont osé le prendre en 2016. 

 

Un congé qui divise

L’idée d’un congé menstruel ne séduit pas tout le monde. Interrogée par France Info, Fabienne El-Khoury, porte-parole de l’association Osez le féminisme, estime qu’il s’agit d’une fausse bonne idée.

Selon elle, même si l’intention est bonne, les règles sont encore trop stigmatisées et beaucoup de femmes hésiteront à prendre un congé de ce genre s’il était introduit en France. Il faudrait d’abord faire comprendre aux gens que les règles douloureuses ne sont pas normales et améliorer la prise en charge médicale.

 

Selon plusieurs féministes, un tel congé augmenterait les discriminations. En effet, un employeur rechignera peut-être à engager une personne qui sera absente plusieurs jours par année en plus de ses vacances. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ProgrèsSanté: les protections hygiéniques seront gratuites et accessibles partout en EcosseSanté: les protections hygiéniques seront gratuites et accessibles partout en Ecosse

NeurosciencesCycle menstruel: les changements hormonaux ne diminuent pas les capacités cognitives des femmesCycle menstruel: les changements hormonaux ne diminuent pas les capacités cognitives des femmes

SantéItalie: le parlement va étudier l'introduction d'un congé pour règles douloureusesItalie: le parlement va étudier l'introduction d'un congé pour règles douloureuses

Top