23.12.2017, 00:01
Lecture: 6min

Un vainqueur coincé dans son exil

Premium
chargement
Les ambitions de Carles Puigdemont–actuellement en exil à Bruxelles–et des  indépendantistes devront être conjuguées avec les ordres des tribunaux.
Par Mathieu de Taillac, Barcelone

CATALOGNE Le bloc des trois formations indépendantistes a sauvé de justesse sa majorité au Parlement catalan jeudi. L’imbroglio catalan n’en devient que plus complexe, Carles Puigdemont étant toujours en Belgique.

a défaut d’être arrivé premier aux élections catalanes, remportées pour la première fois par une force non nationaliste (Ciudadanos, centre libéral, 37 députés sur 135), Carles Puigdemont est le grand vainqueur des deux blocs. Dépassant, contre tout pronostic, Esquerra Republicana de Catalunya (ERC, centre gauche indépendantiste), le président destitué de la Catalogne redevient le chef de file...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: les Remontées Mécaniques Suisses ne veulent pas céder à la pressionCoronavirus: les Remontées Mécaniques Suisses ne veulent pas céder à la pression

FootballFootball: enquête sur une éventuelle négligence dans la mort de MaradonaFootball: enquête sur une éventuelle négligence dans la mort de Maradona

Positive attitudeMarre des infos négatives? Voici les 5 bonnes nouvelles de la semaineMarre des infos négatives? Voici les 5 bonnes nouvelles de la semaine

Les 5 bonnes nouvelles de la semaine

Chaque semaine, nous vous proposons de sortir de l’actu souvent anxiogène à la découverte des bonnes nouvelles qui...

  28.11.2020 09:00

ÉTHIOPIEL’ONU s’inquiète pour «ses» soldats tigréensL’ONU s’inquiète pour «ses» soldats tigréens

FRANCEPoliciers au banc des accusésPoliciers au banc des accusés

Policiers au banc des accusés

Evacuation brutale de migrants, passage à tabac, les opérations des forces de l’ordre créent la polémique.

  28.11.2020 00:01
Premium

Top