23.12.2017, 00:01

Un vainqueur coincé dans son exil

Premium
chargement
Les ambitions de Carles Puigdemont–actuellement en exil à Bruxelles–et des  indépendantistes devront être conjuguées avec les ordres des tribunaux.
Par Mathieu de Taillac, Barcelone

CATALOGNE Le bloc des trois formations indépendantistes a sauvé de justesse sa majorité au Parlement catalan jeudi. L’imbroglio catalan n’en devient que plus complexe, Carles Puigdemont étant toujours en Belgique.

a défaut d’être arrivé premier aux élections catalanes, remportées pour la première fois par une force non nationaliste (Ciudadanos, centre libéral, 37 députés sur 135), Carles Puigdemont est le grand vainqueur des deux blocs. Dépassant, contre tout pronostic, Esquerra Republicana de Catalunya (ERC, centre gauche indépendantiste), le président destitué de la Catalogne redevient le chef de file...

À lire aussi...

ASIE DU SUDL’Inde endeuillée par  des violences antimusulmansL’Inde endeuillée par  des violences antimusulmans

SYRIEErdogan ne fera pas  le «moindre pas en arrière»Erdogan ne fera pas  le «moindre pas en arrière»

live
EpidémieCoronavirus: la propagation se poursuit en EuropeCoronavirus: la propagation se poursuit en Europe

EpidémieCoronavirus: un banal traitement contre le paludisme, la chloroquine, serait efficaceCoronavirus: un banal traitement contre le paludisme, la chloroquine, serait efficace

RuéeTourisme spatial: Virgin Galactic compte près de 8000 personnes sur sa liste d’attenteTourisme spatial: Virgin Galactic compte près de 8000 personnes sur sa liste d’attente

Top