14.02.2018, 00:01

Un rajeunissement politique dans la douleur

Abonnés
chargement
Martin Schulz entend léguer la présidence du SPD à Andrea Nahles, actuelle présidente du groupe  parlementaire du parti.

 14.02.2018, 00:01 Un rajeunissement politique dans la douleur

Par thomas schnee, berlin

ALLEMAGNE Martin Schulz a annoncé, hier, qu’il laissait la présidence du SPD à Andrea Nahles. A la CDU, le débat sur la succession d’Angela Merkel prend de l’ampleur.

la douloureuse naissance du futur gouvernement allemand, dont l’issue heureuse est suspendue au vote des militants sociaux-démocrates à la fin du mois, est en train de bouleverser la physionomie de la CDU et du SPD. En effet, après les difficiles négociations du mois dernier, les militants des deux «grandes» formations de l’échiquier politique allemands sont mécontents de ce mariage...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top