Theresa May poussée dans les cordes

chargement

ROYAUME-UNI La première ministre doit survivre à une double démbrexitission, dont celle de Boris Johnson.

Par Propos recueillis Pierre-André Sieber
 10.07.2018, 00:01
Lecture: 7min
Premium
1/3  

L’option de Theresa May de privilégier un Brexit «doux», c’est-à-dire une sortie de l’Union européenne (UE) intégrant la politique commerciale de l’UE au travers d’un Facilitated Customs arrangement, engendre de sérieuses secousses au sein de son gouvernement. Après le ministre du Brexit David Davis, voici que Boris Johnson, ministre des Affaires étrangères, jette l’éponge.

L’analyse de Sylvie Matelly, directrice...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étrangerCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étranger

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobre

ClimatSuède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26Suède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26

MémoireFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’ElyséeFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’Elysée

MédiasTélécombat: une nouvelle web-TV à la fois valdotaine et valaisanneTélécombat: une nouvelle web-TV à la fois valdotaine et valaisanne

Top