21.07.2017, 09:35

Tensions: l'Allemagne rééxamine ses livraisons d'armes à la Turquie

chargement
Malgré leur rencontre au G20, la tension ne cesse de monter entre les dirigeants allemands et turcs.

Diplomatie Escalade des tensions entre l'Allemagne et la Turquie. Vendredi, Berlin a annoncé le réexamen de ses exportations d'armes à destination de la Turquie. D'autres mesures pourraient être prises. Le ministre des Finances a comparé le pays à la RDA.

Le gouvernement allemand a annoncé vendredi un réexamen de ses livraisons d'armement prévues à la Turquie. Les deux pays vivent un conflit ouvert au sujet du respect des droits humains.

La "réorientation" des relations avec la Turquie voulue par Berlin "inclut tous les domaines, y compris la politique en matière d'exportations d'armes. C'est pourquoi les demandes d'exportations d'armements font actuellement l'objet d'un réexamen", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Economie, compétent sur ce dossier, Philipp Jornitz.

"C'est pourquoi les demandes d'exportations d'armements font actuellement l'objet d'un réexamen", a-t-il dit. Il confirmait ainsi partiellement des informations du quotidien Bild. Celui-ci affirme lui que le gouvernement a en réalité déjà "gelé toutes les livraisons en cours ou prévues à la Turquie" dans ce secteur.

"Le critère du respect des droits de l'Homme joue un rôle particulièrement important en matière de décisions sur les exportations d'armes", a souligné le porte-parole du ministère de l'Economie.

>> A lire aussi: Tourisme: l'Allemagne renforce ses mises en garde pour les voyages en Turquie, Ankara se fâche.

Nouvelles mesures?

Le bras droit d'Angela Merkel à la chancellerie allemande, Peter Altmaier, n'a pas exclu vendredi de nouvelles mesures de rétorsion contre la Turquie après les sanctions économiques mentionnées la veille.

"Nous allons à tout moment examiner si de nouvelles mesures sont nécessaires", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision ZDF, soulignant que la "réorientation" de la politique allemande à l'égard d'Ankara était un "processus" sur la durée.

Comparée à la RDA

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, poids lourd du gouvernement d'Angela Merkel, est lui allé jusqu'à comparer la Turquie du président Recep Tayyip Erdogan à la dictature communiste en RDA jusqu'en 1989.

"La Turquie procède désormais à des arrestations arbitraires et ne respecte pas les règles consulaires minimales, cela me rappelle la situation qui existait autrefois en RDA", a dit M. Schäuble au journal Bild, "quand tu te déplaçais là-bas, les choses étaient claires: s'il t'arrivait quelque chose, personne ne pourrait rien pour toi".

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TourismeTourisme: l'Allemagne renforce ses mises en garde pour les voyages en Turquie, Ankara se fâcheTourisme: l'Allemagne renforce ses mises en garde pour les voyages en Turquie, Ankara se fâche

PutschTurquie: Erdogan a célébré le premier anniversaire du Putsch manquéTurquie: Erdogan a célébré le premier anniversaire du Putsch manqué

nouveaux limogeagesTurquie: plus de 7000 policiers, soldats, et membres de ministères limogésTurquie: plus de 7000 policiers, soldats, et membres de ministères limogés

OppositionTurquie: grand rassemblement pour la fin d'une marche de 450 km organisée par l'oppositionTurquie: grand rassemblement pour la fin d'une marche de 450 km organisée par l'opposition

Top