26.12.2017, 22:44

Nigeria: le pays traverse une grave pénurie d'essence

chargement
Le directeur générale de la NNPC accusé les vendeurs d'essence au marché noir de paralyser volontairement les stations-service pour faire monter les prix de vente parallèle.

Or noir Le Nigeria, premier producteur de pétrole d'Afrique, traverse une grave crise de pénurie d'essence. Les files d'attentes aux stations d'essence ne désemplissent pas.

Les files d'attente ne désemplissent pas au Nigeria et les automobilistes attendent parfois plus de 24 heures en espérant remplir leur réservoir. Le premier producteur d'or noir d'Afrique traverse une grave crise de pénurie d'essence raffinée.

"Je voulais aller passer Noël en famille dans l'Etat d'Osun (au nord de Lagos), mais j'ai dû annuler", raconte un automobiliste devant l'une des quelques pompes encore actives à Lagos, la capitale économique du pays. Des embouteillages monstres ont gâché les fêtes de Noël au Nigeria, qui se réjouissait pourtant de passer de meilleures fêtes que l'année dernière, date à laquelle le pays était en pleine récession économique.

Les causes de cette nouvelle pénurie de pétrole restent incertaines, chacun se renvoyant la faute. Les distributeurs affirment que la NNPC (Nigerian National Petroleum Company), responsable de la distribution de pétrole dans le pays, n'a pas assez de ressources pour faire face à la demande de ce géant de 190 millions d'habitants.

Plan national

Sur ordre d'Abuja, Maikanti Baru, directeur général de la NNPC, a annoncé lundi qu'un plan national avait été mis en place pour livrer "300 millions de litres" d'essence supplémentaire. Cela doit permettre de "soutenir la consommation actuelle de 45 millions de litres par jour", bien plus élévée en cette période de fêtes que les "27 à 28 millions" de litres habituels.

Il a également fait savoir que les raffineries nationales de Port Harcourt et Kaduna produisaient 3,8 millions de litres de pétrole raffiné par jour. Ce chiffre est bien maigre pour le premier exportateur de brut du continent africain (près de 2 millions de barils par jour).

M. Baru a toutefois accusé les vendeurs d'essence au marché noir de paralyser volontairement les stations-service pour faire monter les prix de vente parallèle à 400 nairas le litre, contre 145 nairas en période normale. Du côté des consommateurs, on soupçonne le gouvernement de créer ce chaos pour justifier une augmentation de l'essence et du diesel à la pompe l'année prochaine.

La crise est particulièrement grave dans ce pays. L'électricité publique y reste défaillante et les entreprises et les particuliers dépendent de leur générateur diesel pour s'éclairer.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

terrorismeAttentat-suicide contre une mosquée au Nigeria: au moins 50 mortsAttentat-suicide contre une mosquée au Nigeria: au moins 50 morts

trafic de drogueGondo: une Nigériane contrôlée avec 52 capsules de cocaïne dans le corpsGondo: une Nigériane contrôlée avec 52 capsules de cocaïne dans le corps

TerrorismeNigeria: Boko Haram tue plus de 50 personnes dans l'attaque d'une mission pétrolièreNigeria: Boko Haram tue plus de 50 personnes dans l'attaque d'une mission pétrolière

ENLÈVEMENTNigeria: Boko Haram libère 82 lycéennes de Chibok enlevées en 2014Nigeria: Boko Haram libère 82 lycéennes de Chibok enlevées en 2014

Top