05.01.2020, 16:44

Mort du général iranien: le parlement irakien demande d’expulser les troupes américaines

chargement
Des défilés monstres ont eu lieu samedi en Irak pour les funérailles du général iranien Qassem Soleimani.

Tensions Les députés irakiens ont réclamé dimanche le départ des troupes américaines de leur pays et condamnent l’ingérence des Etats-Unis après l’élimination du général iranien à Bagdad vendredi.

Le Parlement irakien a réclamé dimanche au gouvernement l’expulsion des troupes américaines du pays, où une faction pro-iran a appelé les soldats irakiens à s’éloigner des bases où se trouvent les forces américaines, faisant redouter plus de violence encore.

Depuis l’assassinat dans un raid américain vendredi en Irak de Qassem Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, et d’Abou Mehdi al-Mouhandis, l’homme de l’Iran en Irak et numéro deux du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires pro-Iran intégrés aux forces de sécurité, le monde entier redoute une déflagration.

 

 

D’un côté, Téhéran crie «vengeance» et brandit une riposte «militaire». De l’autre, le président américain Donald Trump menace de détruire 52 sites «de très haut niveau et très importants pour l’Iran et la culture iranienne».

«Non à l’Amérique!»

Les assassinats de Soleimani et de Mouhandis ont créé un consensus rare contre les Etats-Unis en Irak, pays secoué depuis des mois par une révolte notamment contre la mainmise de l’Iran. Au Parlement, en l’absence des députés kurdes et de la plupart des députés sunnites, de nombreux élus ont scandé «Non à l’Amérique!».

A lire aussi : Mort du général iranien: des milliers d’Irakiens scandent «Mort à l’Amérique» aux obsèques

Le Premier ministre démissionnaire Adel Abdel Mahdi a dénoncé «un assassinat politique» de Soleimani et de Mouhandis, qui ne laisse plus que deux choix: «appeler les troupes étrangères à partir immédiatement ou revoir leur mandat par un processus parlementaire».

Le chef du Parlement Mohammed al-Halboussi a ensuite lu une décision qui «contraint le gouvernement à préserver la souveraineté du pays en retirant sa demande d’aide» adressée à la communauté internationale pour combattre le groupe Etat islamique (EI) -et donc à retirer son invitation à la coalition internationale.

Dans le brouhaha, alors que parmi les 168 députés présents -sur 329- certains réclamaient un vote, M. Halboussi a annoncé: «décision adoptée!» avant de se retirer.

«Des voyous»

Les Brigades du Hezbollah, la faction la plus radicale du Hachd, avaient appelé samedi les soldats irakiens à s’éloigner «d’au moins 1000 mètres» des sites où sont présents des soldats américains à partir de dimanche soir. Ces sites pourraient être la cible d’attaques.

 

 

Une menace que le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, dont le pays a encore 5200 soldats sur le sol irakien, a prise assez au sérieux. Il a dénoncé sur Twitter un appel lancé par «des voyous».

Le mouvement chiite libanais Hezbollah, dont les hommes sont engagés auprès du régime syrien et de son allié iranien, a appelé l’Irak à se libérer de l’«occupation» des Etats-Unis. Il a affirmé que l’armée américaine «paierait le prix de l’assassinat» de Soleimani.

Marée humaine en Iran

Les morts de Soleimani et Mouhandis ont suscité une immense émotion en Irak et en Iran. Dimanche, une marée humaine a défilé en Iran à Ahvaz (sud-ouest), Zanjan (nord-est) et Machhad (nord-est) où le cercueil de Soleimani est arrivé, au cri de «Mort à l’Amérique». Un mot d’ordre qui a aussi résonné dans l’enceinte du Parlement iranien.

 

 

Après la menace de Donald Trump de frapper 52 sites iraniens, M. Pompeo a affirmé dimanche que les Etats-Unis respecteraient «la loi internationale». Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a prévenu que viser des sites culturels était «un crime de guerre».

L’Iran a aussi dit douter du «courage» des Américains à mettre leur menace à exécution, et a répondu qu’il accélérait le processus pour réduire ses engagements internationaux en matière nucléaire «compte tenu de la situation».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TensionsIran - Etats-Unis: Donald Trump menace de frapper 52 sites, Téhéran met en gardeIran - Etats-Unis: Donald Trump menace de frapper 52 sites, Téhéran met en garde

TensionsMort du général iranien: des milliers d’Irakiens scandent «Mort à l’Amérique» aux obsèquesMort du général iranien: des milliers d’Irakiens scandent «Mort à l’Amérique» aux obsèques

Les Irakiens conspuent les Etats-Unis

Au lendemain de l’assassinat du populaire général iranien Ghassem Soleimani, des milliers d’Irakiens ont conspué les...

  04.01.2020 14:04

TensionsMort du général iranien: la Suisse appelle Washington et Téhéran à éviter une «escalade»Mort du général iranien: la Suisse appelle Washington et Téhéran à éviter une «escalade»

EscaladeIrak: le général iranien Soleimani a été tué dans un bombardement américain, des appels à la «vengeance» lancésIrak: le général iranien Soleimani a été tué dans un bombardement américain, des appels à la «vengeance» lancés

DésescaladeIrak: les manifestants irakiens pro-Iran s’éloignent de l’ambassade USIrak: les manifestants irakiens pro-Iran s’éloignent de l’ambassade US

Top