09.08.2020, 19:22

Liban: nouveaux heurts entre forces de l'ordre et manifestants à Beyrouth

chargement
La colère semble désormais dominer dans le coeur des Libanais, comme ici à Beyrouth, où des manifestants s'en sont pris aux forces de l'ordre pour la deuxième journée consécutive.

Tensions L'explosion qui a dévasté Beyrouth a incité la population à descendre dans la rue. Pour la deuxième journée consécutive, les habitants de la capitale libanaise ont réclamé des comptes aux autorités et ont pris à partie les forces de l'ordre.

Des nouveaux heurts ont éclaté dimanche soir dans le centre de Beyrouth entre les forces de l'ordre et un groupe de manifestants. C'est la seconde journée consécutive d'affrontements après l'explosion meurtrière au port de la capitale libanaise.

 

 

Sur une avenue menant au Parlement, les manifestants ont jeté des pierres et tiré des feux d'artifice en direction de la police qui a répliqué avec des tirs de gaz lacrymogènes pour tenter de les disperser, a constaté un correspondant de l'AFP au lendemain de heurts similaires ayant fait des dizaines de blessés.

Face à l'ampleur du drame et l'ire de la population, qui réclame le départ depuis des mois de l'ensemble d'une classe dirigeante accusée de corruption, d'incompétence et de négligence, la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, a présenté sa démission.

 

 

Selon des médias locaux, le Premier ministre Hassan Diab a lui rencontré plusieurs membres de son gouvernement et examine encore la situation avant de trancher sur une éventuelle démission collective de son cabinet.

Dans le sillage de son déplacement jeudi dans la capitale libanaise sinistrée, le président français Emmanuel Macron a de son côté appelé à "agir vite et avec efficacité" pour que l'aide "aille très directement et en toute transparence à la population", lors d'une visioconférence internationale de soutien au Liban meurtri.

 

 

"Les participants ont convenu que leur assistance devrait (...) être bien coordonnée sous l'égide des Nations unies et fournie directement à la population libanaise, avec le maximum d'efficacité et de transparence", ont déclaré les représentants d'une trentaine de pays, dont Donald Trump et Emmanuel Macron, dans un communiqué à l'issue de la réunion.

Ils ont aussi insisté sur la nécessité d'une "enquête impartiale, crédible et indépendante" sur les circonstances de la catastrophe et proposé une assistance aux autorités libanaises en ce sens.

L'aide internationale s'accroît

Plusieurs pays ont annoncé dimanche, lors d'une visioconférence internationale, une aide à la population libanaise pour faire face à la terrible explosion qui a ravagé Beyrouth mardi. Voici les premières contributions dévoilées:

- France: Paris a mis en place un pont aérien et maritime qui va permettre d'envoyer plus de 18 tonnes d'aide médicale et près de 700 tonnes d'aide alimentaire. Il a également dépêché des matériaux de reconstruction et des experts pour identifier les causes de la catastrophe.

- Union européenne: nouveau financement de 30 millions d'euros "afin de répondre aux besoins les plus pressants" des habitants de Beyrouth, en plus des 33 millions déjà annoncés jeudi. "En ces heures critiques, l'UE fournit des abris, des soins de santé d'urgence, de l'eau et des installations sanitaires, ainsi qu'une aide alimentaire", a indiqué le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarcic, qui a participé à la visioconférence.

- Pays du Golfe: l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a annoncé une aide d'urgence de 50 millions de dollars et indiqué que la contribution "à la reconstruction de Beyrouth" serait fixée "dans les prochains jours". Le Koweit débloque environ 40 millions de dollars.

- Etats-Unis: sans donner de chiffres, Donald Trump a annoncé que son pays était "désireux de continuer à fournir une aide au peuple libanais".

- Royaume-Uni: aide de 20 millions de livres, en plus des cinq déjà annoncés pour le soutien d'urgence, notamment via la Croix Rouge britannique. Londres a notamment envoyé à Beyrouth une équipe médicale et des experts en aide humanitaire tandis qu'un navire de la Royal Navy, le HMS Enterprise, y est attendu.

L'Espagne va envoyer mardi un avion de l'armée avec du matériel médical et des équipements pour les sans-abri. Elle donnera 10 tonnes de blé, distribuées par la fondation Olof Palme.

La Norvège porte son aide à 70 millions de couronnes (6,5 millions d'euros), le Danemark débloque environ 20 millions d'euros et la Suisse quatre millions de francs suisses (3,7 millions d'euros). Outre une aide de 5 millions d'euros, Chypre met à disposition son aéroport et ses ports, proches du Liban.

Le Brésil va envoyer des médicaments et du matériel médical par avion, puis 4000 tonnes de riz par bateau, a annoncé le président Jair Bolsonaro durant la conférence.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Après la catastropheAprès les terribles explosions, des Libanais en colère manifestent à BeyrouthAprès les terribles explosions, des Libanais en colère manifestent à Beyrouth

Manifestations de colère à Beyrouth

Des Libanais en colère manifestaient samedi dans le centre de Beyrouth pour demander des comptes à la classe politique....

  08.08.2020 19:19

ArgentExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaisesExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaises

DrameLiban: Après l’explosion à Beyrouth, les hôpitaux se retrouvent saturésLiban: Après l’explosion à Beyrouth, les hôpitaux se retrouvent saturés

Les hôpitaux de Beyrouth sont saturés

Au lendemain d’une catastrophe dont les images de blessés ensanglantés et d’immeubles détruits ont rappelé la guerre...

  06.08.2020 06:45
Premium

DrameLiban: Beyrouth en deuil au lendemain des explosions qui ont fait plus de 100 mortsLiban: Beyrouth en deuil au lendemain des explosions qui ont fait plus de 100 morts

Catastrophe humanitaireExplosions à Beyrouth: l’association Elias aide le Liban depuis le ValaisExplosions à Beyrouth: l’association Elias aide le Liban depuis le Valais

Top