22.12.2018, 00:01

Les «sacrifiés» de l’ONU à Gaza

Premium
chargement
La population de Gaza a le sentiment de vivre dans une prison à ciel ouvert. L’UNRWA permet à ses habitants de subvenir à leurs besoins de base.
Par De retour de la Bande de Gaza Thierry Jacolet, textes et photos

PROCHE-ORIENT Les coupes dans le personnel de l’UNRWA sont des blessures à vif pour les familles en détresse.

«J’ai l’impression de suffoquer depuis le mois de juillet. Je gagnais un revenu pour nourrir péniblement toute la famille, et puis d’un coup, plus rien! C’était le choc!» Ali Arrai a la tête sous l’eau depuis plusieurs années. Il lui restait toujours une paille pour respirer: un emploi au sein du service de soutien psychosocial de l’UNRWA. Le...

À lire aussi...

ÉpidémieCoronavirus: le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination est en baisseCoronavirus: le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination est en baisse

DrameAllemagne: deux fusillades font neuf morts à Hanau, l’auteur présumé retrouvé mortAllemagne: deux fusillades font neuf morts à Hanau, l’auteur présumé retrouvé mort

SYRIEVive réaction russe à une menace d’ErdoganVive réaction russe à une menace d’Erdogan

CANADALes Mohawks bloquent le trafic ferroviaireLes Mohawks bloquent le trafic ferroviaire

ISRAËLNetanyahou à l’épreuve d’un calendrier minéNetanyahou à l’épreuve d’un calendrier miné

Top