22.05.2019, 18:10

Le compost humain légalisé dans l’Etat de Washington

chargement
Une vue d'artiste de la forme que pourrait prendre un lieu dédié au "compost humain".

une première C’est une première mondiale. L’Etat américain de Washington a promulgué mardi une loi qui permet d’être transformé en humus après sa mort.

A partir de mai 2020, dans l’Etat de Washington, les personnes qui le souhaitent pourront choisir d’être transformée en compost humain après leur mort. Une alternative écologique à l’inhumation classique ou à la crémation.

 

 

C’est le gouverneur démocrate Jay Inslee qui a validé mardi cette mesure adoptée fin avril par le Parlement local. Une nouvelle qui réjouit Katrina Spade, à la tête depuis dix ans de la société Recompose. Cette technique «est naturelle, sûre, durable et permet des économies importantes en matière d’émissions de CO2 et d’utilisation des terres», plaide-t-elle. Sa société a mis au point un processus de compostage humain qu’elle s’apprête à commercialiser.

 

 

Processus écologique

Le corps du défunt est placé dans un conteneur rempli de copeaux de paille et de luzerne, où l’humidité favorise le développement des bactéries, a expliqué Katrina Spade à la chaîne Kiro7. Au bout d’environ un mois, le corps est rendu à ses proches sous forme d’un sac de terreau. 

 

A lire aussi : Washington pourrait devenir le premier Etat à légaliser le compost humain

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PoubelleUn compost pour économiser les sacs bientôt taxés? les 4 règles pour réussirUn compost pour économiser les sacs bientôt taxés? les 4 règles pour réussir

Top