16.08.2017, 23:54
Lecture: 5min

La guerre de succession est ouverte

Premium
chargement
Ahmed Ouyahia, qui reconnaît lui-même être «l’homme des basses besognes», a été nommé premier ministre à la place d’Abdelmadjid Tebboune, démis de ses fonctions, mardi, après seulement trois mois d’exercice.
Par ADAM ARROUJ

Alors que la santé d’Abdelaziz Bouteflika est chancelante, un cacique du régime a repris les rênes du gouvernement suscitant un véritable tremblement de terre politique.

«C’est un coup d’Etat.»«La situation est grave.»«La nation est en danger.» Pour une bonne partie de la classe politique algérienne, de l’administration et même de l’opinion publique, le départ du premier ministre Abdelmadjid Tebboune, démis de ses...

À lire aussi...

EnvironnementEcologie: qui sont les plus gros pollueurs de plastique au mondeEcologie: qui sont les plus gros pollueurs de plastique au monde

PolitiqueÉtats-Unis: Donald Trump évoque une candidature en 2024États-Unis: Donald Trump évoque une candidature en 2024

PandémieCoronavirus: la course aux vaccins avance, où en est-on ?Coronavirus: la course aux vaccins avance, où en est-on ?

live
En directCoronavirus: Poutine demande le début des vaccinations à grande échelle en RussieCoronavirus: Poutine demande le début des vaccinations à grande échelle en Russie

Hausse du mercureClimat: l’année 2020 sera probablement l’une des trois plus chaudesClimat: l’année 2020 sera probablement l’une des trois plus chaudes

Top