16.08.2017, 19:54

Kenya: le chef de l'opposition conteste la réélection du président

chargement
Le chef de l'opposition kényane, Raila Odinga a annoncé vouloir saisir la Cour suprême. Il appelle ses supporteurs à une manifestation pacifique.

Fraude Raila Odinga a déclaré mercredi qu'il saisira la Cour suprême en raison des soupçons d'irrégularités qui pèsent sur l'élection. Il appelle ses soutiens à manifester.

Le chef de l'opposition kényane Raila Odinga a annoncé mercredi son intention de saisir la Cour suprême pour contester la réélection du président Uhuru Kenyatta, qu'il estime entachée de fraudes. Il a appelé ses supporteurs à soutenir cette démarche en manifestant de manière pacifique.

"Nous avons décidé de saisir la Cour (suprême) et de montrer au monde la fabrication d'un pouvoir généré par ordinateur", a déclaré devant la presse M. Odinga, la mine grave et tirée. Il a réitéré les accusations de fraude électronique lors du scrutin du 8 août.

L'adresse de M. Odinga à la Nation était très attendue. Le pays craint de retomber dans de nouveaux épisodes de violences, semblables à ceux qui ont fait au moins 17 morts et 177 blessés dans certains fiefs de l'opposition après l'annonce vendredi de la réélection M. Kenyatta.

"Prêcher la paix"

Mais M. Odinga, à 72 ans, joue certainement sa dernière partition politique. Il s'est engagé à "prêcher la paix" et a insisté sur le fait que les "Kényans n'ont pas besoin de recourir à la violence pour obtenir justice ".

Déjà trois fois candidat malheureux à la présidentielle (1997, 2007 et 2013), M. Odinga avait saisi la Cour suprême lors du scrutin précédent de 2013, en vain. Ce précédent avait d'abord incité sa coalition d'opposition Nasa à rejeter un nouveau recours en justice, malgré des pressions internationales en ce sens.

Mais les récentes menaces de fermeture, par le gouvernement, de deux organisations susceptibles d'aller en justice l'ont poussé à réviser sa position et à déposer elle-même le recours, selon M. Odinga. Nasa a jusqu'à vendredi pour le faire. La Cour suprême disposera ensuite de 14 jours pour rendre son arrêt.

"Notre décision d'aller en justice constitue une deuxième chance pour la Cour suprême. La Cour peut saisir cette chance pour se racheter ou, comme en 2013 elle peut aggraver les problèmes auxquels la Nation est confrontée", a ajouté M. Odinga.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

KenyaKenya: deux groupes ethniques s'affrontent à NairobiKenya: deux groupes ethniques s'affrontent à Nairobi

violencesElections kényanes: "nous ne renoncerons pas", avertit l'oppositionElections kényanes: "nous ne renoncerons pas", avertit l'opposition

ElectionsKenya: le président Uhuru Kenyatta réélu pour un second mandatKenya: le président Uhuru Kenyatta réélu pour un second mandat

Top