22.11.2020, 15:08

Guatemala: la contestation monte contre le président, le parlement incendié

chargement
Des manifestants ont mis le feu au bâtiment du Parlement.

Protestations De violentes manifestations ont eu lieu samedi au Parlement du Guatemala et demandent la démission du président Alejandro Giammattei. Le bâtiment du Parlement guatémaltèque a notamment été incendié.

Des centaines de Guatémaltèques ont mis le feu samedi au Parlement pour protester contre le budget 2021, au moment où des manifestants exigeaient la démission du président Alejandro Giammattei.

Des flammes gigantesques ont ravagé l’intérieur du bâtiment, dont la façade était constellée de graffitis antigouvernementaux. La Croix-Rouge a soigné plusieurs personnes intoxiquées par les fumées, selon un porte-parole de l’organisation, Andrés Lemus.

Lors de la manifestation devant le Congrès, la police a interpellé plus d’une vingtaine de personnes.

 

 

«Je marchais et ils m’ont attrapé, je n’ai rien fait, j’ai mon droit constitutionnel de faire la grève», criait un manifestant escorté par deux membres casqués des forces de l’ordre.

Près d’une cinquantaine de personnes ont été hospitalisées pour blessures, dont une dans un état grave.

Le groupe ayant mis le feu au bâtiment a agi alors qu’une manifestation pacifique avait lieu devant l’ancien palais du gouvernement, dans le centre historique de la capitale et à proximité du Congrès, pour exiger la démission du chef de l’Etat, un médecin de 64 ans au pouvoir seulement depuis janvier.

Exhibant des drapeaux bleus et blancs du pays, les manifestants brandissaient des banderoles ornées des slogans «plus de corruption» ou «Giammattei out».

«Fatigués»

Les forces de l’ordre ont lancé des gaz lacrymogènes sur la foule au sein de laquelle des enfants ont été pris de panique, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux. Des manifestants jetaient des pierres sur les forces de l’ordre. Un homme a été emporté sur un brancard, du sang coulant sur son visage.

«Le Guatemala pleure du sang, les gens en ont assez d’être piétinés depuis plus de 200 ans», s’est plaint un manifestant, qui n’a pas donné son nom et protégé son visage d’un bandana.

«Nous sommes fatigués qu’il n’y ait pas d’autre moyen de montrer notre refus, notre ras-le-bol, nous sommes fatigués de tant d’abus par les autorités», criait une autre manifestante.

 

 

Dans un tweet, le président Giammattei a dénoncé l’attaque contre le Congrès et a promis des sanctions pénales pour les coupables. «Je répète que vous avez le droit de manifester conformément à la loi. Mais nous ne pouvons pas permettre le vandalisme de biens publics ou privés», a-t-il déclaré.

Les manifestants reprochent notamment au président d’avoir donné son aval au budget controversé de près de 13 milliards de dollars, le plus important de l’histoire du pays.

Le vice-président veut démissionner

Des Guatémaltèques mécontents dénoncent aussi l’opacité des ressources pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus ou la création d’un poste de super-ministre attribué à un jeune proche du président.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le vice-président du Guatemala lui-même, Guillermo Castillo, avait exhorté le président Giammattei à démissionner avec lui.

 

 

Le parlement, composé pour la plupart de membres du parti au pouvoir et de formations apparentées, a approuvé cette semaine un budget très controversé.

Des entités économiques et analystes ont mis en garde contre le risque qu’un tiers du budget soit financé par la dette, comme proposé.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AMÉRIQUE CENTRALELe Guatemala face à une élection chaotiqueLe Guatemala face à une élection chaotique

DangerIntempéries: le Honduras et le Guatemala menacés par une tempêteIntempéries: le Honduras et le Guatemala menacés par une tempête

crise migratoireDes centaines de migrants entrent au Mexique depuis le GuatemalaDes centaines de migrants entrent au Mexique depuis le Guatemala

chocUn camion percute un bus au Guatemala: au moins 20 mortsUn camion percute un bus au Guatemala: au moins 20 morts

manifestationHong Kong: les manifestants entonnent un chant de protestationHong Kong: les manifestants entonnent un chant de protestation

Chants de protestation à Hong Kong

Dans les rues de Hong Kong, des milliers de manifestants ont marqué le premier anniversaire de leur mouvement de...

  13.06.2020 10:51

criminalitéAmérique centrale: coup de filet contre les gangs, plus de 600 arrestationsAmérique centrale: coup de filet contre les gangs, plus de 600 arrestations

Top