14.08.2017, 21:11

France: les djihadistes sont marqués par des problèmes familiaux et une ferveur religieuse sincère

chargement
L'étude éclaire sous un jour nouveau les facteurs qui poussent certains à embrasser le djihad.

Djihadisme Une étude vient de dresser le profil des djihadistes détenus en France. Les jeunes tentés par la radicalisation ont des problèmes familiaux et une fervente foi religieuse. Ce ne sont pas nécessairement des délinquants, ni des individus sans éducation.

Les djihadistes détenus en France ont des parcours très divers. Ils sont plus marqués par des difficultés familiales initiales et l'acquisition de ferventes convictions religieuses, voire politiques, que par une trajectoire de délinquance, selon une étude de chercheurs français.

Face à la vague d'attaques sans précédent, menées en majorité par de jeunes Français, qui frappe la France depuis 2015, quatre professeurs et chercheurs du Cesdip (une unité de recherche du centre national de la recherche scientifique CNRS) et l'Inhesj (Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice) se sont penchés sur les mécanismes de cette radicalisation violente.

 

Fervents croyants

Les conclusions de leurs entretiens réalisés en prison au cours de l'année 2016 auprès d'une vingtaine de personnes condamnées pour terrorisme, dont 13 pour des faits de type djihadiste, vont parfois à l'encontre de certaines idées souvent avancées sur la question. Outre "l'absence d'un profil type", les chercheurs soulignent que les djihadistes ne s'inscrivent pas automatiquement "dans une trajectoire délinquante".

Ils notent en revanche qu'une majorité d'entre eux "a pu connaître des parcours familiaux dysfonctionnels et déstructurés assez marqués (absence du père, placements en foyer, violences subies...)" qui pourront les pousser à trouver dans le djihadisme "une forme de rédemption, d'adhésion à une communauté protectrice et unie".

Ils estiment "partiellement fausse l'idée que l'on aurait affaire à des incultes en religion". Ils notent que "sans être des 'savants', les acteurs djihadistes n'en sont pas moins de fervents croyants profondément investis" des textes islamiques auxquels ils se réfèrent.

Identification à une communauté opprimée

L'étude ajoute que "loin du portrait souvent avancé par la presse de jeunes décérébrés et ignorants des réalités politiques internationales", ils ont "des connaissances rudimentaires mais suffisantes" sur les questions internationales, qu'ils observent à travers leur propre prisme. Ces djihadistes dénoncent un "complot" contre les musulmans, notamment sunnites.

"La force du sentiment d'identification progressive à une communauté opprimée est un puissant vecteur de radicalisation", soulignent les auteurs. L'étude tord également le cou à "l'idée répandue de jeunes désoeuvrés se bricolant seuls devant leur écran une cause artificielle".

Elle souligne que "la confrontation avec l'étranger" (réseaux, voyages, récits de combattants étrangers, expériences de terrain) "joue un rôle crucial" dans leur radicalisation. Selon la justice française, plus de 400 personnes sont actuellement détenues pour Terrorisme en France, et environ 700 Français (dont 300 femmes) se trouvaient encore en juin en zone djihadiste irako-syrienne.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ITALIELe virage pro-Europe de la Ligue de SalviniLe virage pro-Europe de la Ligue de Salvini

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 21 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 21 octobre

IslamismeFrance: Macron rend hommage au «combat pour la liberté» de Samuel PatyFrance: Macron rend hommage au «combat pour la liberté» de Samuel Paty

Eglise catholique: le pape François défend le droit des homosexuels à l’union civileEglise catholique: le pape François défend le droit des homosexuels à l’union civile

DisparitionCarnet noir: décès du photographe Frank Horvat, l’homme qui aimait les femmesCarnet noir: décès du photographe Frank Horvat, l’homme qui aimait les femmes

Décès du photographe Frank Horvat

Frank Horvat, grand voyageur qui aimait photographier les femmes, est parti a l’âge de 92 ans. Originaire d’Italie, il...

  21.10.2020 18:09

Top