21.09.2017, 08:59

France: Florian Philippot, vice-président du Front National, annonce sa démission

chargement
Florian Philippot était considéré comme le bras droit de Marine Le Pen.

Politique Nouveau coup dur pour le Front National, en crise depuis la non-élection de Marine Le Pen à présidentielle. Jeudi, c'est son bras droit Florian Philippot qui a annoncé sa démission.

Le vice-président du Front national (FN) Florian Philippot, en désaccord avec la présidente du parti Marine Le Pen, a annoncé jeudi matin qu'il quittait le FN. Considéré comme son bras droit, il dit contester la réorganisation du parti d'extrême droite.

 

 

M. Philippot avait été rétrogradé mercredi soir au rang de vice-président sans attribution du Front national pour avoir refusé de quitter la présidence de son association "Les Patriotes" comme la patronne du FN l'exigeait. "On m'a dit que j'étais vice-président à rien... Ecoutez, je n'ai pas le goût du ridicule, je n'ai jamais eu le goût de rien faire, donc bien sûr je quitte le Front national", a-t-il affirmé sur la chaîne France 2.

"Mon engagement politique reste intact (...), je continuerai à me battre", a-t-il ajouté. Haut fonctionnaire de 35 ans, M. Philippot était devenu fin 2011 directeur stratégique de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, et était depuis la principale figure du FN à intervenir au quotidien dans les médias.

 

 

 

Tensions exacerbées depuis la défaite

Chantre d'une ligne souverainiste, farouchement anti-euro et soucieux de s'exprimer sur les questions sociales et sociétales, il était contesté par d'autres cadres du parti, plus libéraux économiquement et focalisés sur la lutte contre l'immigration et "l'islamisme".

Les tensions au sein du Front national se sont exacerbées depuis la défaite de sa candidate au second tour de l'élection présidentielle début mai. Se renvoyant la responsabilité de l'échec électoral, certains cadres du parti doutent désormais que Marine Le Pen soit leur meilleur porte-drapeau.

La présidente du mouvement a récemment promis une refondation de la formation, avec un nouveau nom et des orientations ajustées, à l'issue d'un congrès en mars. Pour Florian Philippot, "cette refondation (cache) un retour en arrière terrible, le FN rattrapé par ses vieux démons".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MédiasFlorian Philippot (FN) réclame à Closer 50'000 euros de dommages-intérêtsFlorian Philippot (FN) réclame à Closer 50'000 euros de dommages-intérêts

Top